leral.net | S'informer en temps réel

CAN 2017: Sénégal, RDC, Tunisie, des prétendants prématurément éliminés

Ils étaient venus au Gabon pour remporter leur première Coupe d’Afrique des Nations depuis de nombreuses années, voire pour la première fois. Congolais, Sénégalais et Tunisiens ont quitté cette CAN 2017 avec beaucoup de déception et quelques interrogations.


Rédigé par leral.net le Lundi 30 Janvier 2017 à 17:59 | | 0 commentaire(s)|

Ils étaient venus au Gabon pour remporter leur première Coupe d’Afrique des Nations depuis de nombreuses années, voire pour la première fois. Congolais, Sénégalais et Tunisiens ont quitté cette CAN 2017 avec beaucoup de déception et quelques interrogations.

L’adage « ce n’est pas toujours le meilleur qui gagne » se vérifie en partie durant cette Coupe d’Afrique des Nations 2017 de football. Le Sénégal, équipe la plus en vue du premier tour, et la RDC ainsi que la Tunisie, meilleures attaques de la phase de groupes, ont en effet été éjectés du tournoi en quarts de finale. Mais peut-on parler d’accident de parcours concernant les Congolais, les Sénégalais et les Tunisiens ?

Les « Léopards » de RDC ont progressé, mais…

Pour l’équipe de RDC, 3e de la CAN 2015, cette élimination en quarts de finale de la CAN 2017, est évidemment une grosse déception. Les « Léopards » ne cessent en effet de répéter qu’ils veulent être champions d’Afrique, au plus tard en 2019.

Perdre 2-1 contre le Ghana, finaliste de la dernière édition, n’a certes rien d’infamant. D’autant que les Congolais ont pratiqué un football séduisant, par moments, durant cette phase finale. Reste qu’ils ont également étalé quelques lacunes tactiques et collectives.

Depuis un an, leur sélectionneur Florent Ibenge, a aligné une quarantaine de joueurs différents en équipe nationale A, sans compter ceux convoqués mais qui n’ont pas joué. Après avoir procédé à une très large revue d’effectif au cours des deux dernières années, Ibenge va sans doute travailler avec un groupe plus restreint. Histoire que sa sélection soit fin prête à décrocher une qualification en Coupe du monde 2018 et à remporter la CAN 2019 au Cameroun.

La surprenante faillite des Sénégalais

Aliou Cissé, le sélectionneur de l’équipe du Sénégal, repart sans doute également du Gabon avec autant de motifs de satisfaction que d’interrogations. Après avoir affiché un jeu convaincant au premier tour, les « Lions de la Téranga » se sont effondrés en quart de finale.

Face au Cameroun, les Sénégalais ont eu l’air rapidement exténué, alors que la plupart des titulaires avaient été ménagés lors du match précédent, face à l’Algérie (2-2). Ont-ils été déstabilisés par les louanges et ce statut de favoris de la CAN 2017 qu’ils ont toujours refusé d’assumer ?

Aliou Cissé, lui, a trouvé une autre explication : le manque d’efficacité et l’individualisme de certains de ses attaquants. « Je regrette le côté un peu "selfish" [égoïste], comme on dit en anglais, de certains de mes joueurs », a-t-il lâché, avant de quitter le Gabon.

Les « Aigles de Carthage » et le plafond de verre

Pour l’équipe de Tunisie, depuis son sacre, les Coupes d’Afrique des Nations se suivent et se terminent parfois au premier tour (2010 et 2013) et très souvent au deuxième (2006, 2008, 2012, 2015, 2017). Les Tunisiens ont connu une période faste de 1994 à 2004, ponctuée par un sacre à domicile.

Depuis, les quarts de finale de la Coupe d’Afrique ressemblent ainsi à un plafond de verre pour les « Aigles de Carthage ». Retrouver les sommets passe désormais par une qualification en phase finale de la Coupe du monde 2018. Les Tunisiens sont actuellement au coude à coude avec les Congolais, dans le groupe A des éliminatoires pour le prochain Mondial. Entre prétendants éconduits, la lutte s’annonce féroce pour aller en Russie.

Par David Kalfa (RFI.FR)



Cliquez-ici pour regarder plus de videos