leral.net | S'informer en temps réel

Candidat de Bby aux Parcelles Assainies: Moussa Sy brandit son bilan pour justifier sa légitimité

Le maire sortant des Parcelles Assainies a été choisi par Macky Sall à la place de Amadou Bâ, qui était vu comme le candidat évident. Moussa Sy met en avant son bilan qu’il compte présenter, pour justifier sa légitimité.


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Novembre 2021 à 10:45 | | 0 commentaire(s)|

Contre toute attente, le président de la République a porté son choix sur Moussa Sy pour garder la mairie des Parcelles Assainies. Et ce, alors que le nom de Amadou Bâ était sur toutes les lèvres et paraissait évident aux yeux de ses camarades de parti. Fin octobre dernier, à la Maison des Parcellois, le maire sortant avait été à la limite humilié par les responsables apéristes qui, devant lui, avaient martelé leur refus de le voir briguer un autre mandat. «On ne va pas confier notre mairie à quelqu’un qui pourrait trahir le Président Macky Sall», avait déclaré le député Alioune Badara Diouf. «Le choix du Ps, c’est le ministre Amadou Bâ», avait insisté le socialiste, Mamoudou Wane, qui avertissait même des risques de «dislocation de Bby aux Parcelles Assainies».

Et Mbaye Ndiaye aussi de souhaiter que «le ministre Amadou Bâ soit porté comme tête de liste de la coalition présidentielle pour la mairie des Parcelles Assainies et celle de Dakar». Si depuis il n’a pas fait de sortie publique, le maire élu sous la bannière de Taxawu Dakar et qui a rejoint la majorité présidentielle lors de la Présidentielle de 2019, est sorti de sa réserve vendredi dernier. «Nous allons faire le bilan domaine par domaine. On saura si j’ai un bilan ou pas. C’est l’heure du bilan», a soutenu l’édile des Parcelles As­sainies, en marge de la cérémonie de remise de subventions aux Asc de sa commune. Et il promet de compiler ses réalisations dans un document qui sera tiré à 100 mille exemplaires.

En attendant, Moussa Sy se prévaut d’avoir aidé les jeunes des Parcelles Assainies à trouver du travail, avec le recrutement de «plus d’une centaine de jeunes dans sa mairie» et en appuyant d’autres dans certaines entreprises publiques de la place. Versant sur le compte de la mairie qu’il dirige, «un investissement propre d’un milliard de nos francs» au profit de sa commune, il se réjouit de la construction d’une piscine municipale et de 44 salles de classe, rapporte "Le Quotidien".

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page