leral.net | S'informer en temps réel

Charte de non-violence et retour du poste de PM: La jeunesse de Macky Sall fusille les non signataires et...

Après les régions de Thiès et de Louga, le Collectif des jeunes de la grande majorité présidentielle (CJGMP) était ce week-end à Fatick, dans le cadre des préparations des élections locales prochaines. Entre causeries et sensibilisations sur les réalisations du Président Macky Sall dans son fief natal, le leader dudit collectif a éteint les lampes et foudroyé les non signataires de la charte, qui devrait pourtant régir la sécurité publique.


Rédigé par leral.net le Dimanche 28 Novembre 2021 à 19:22 | | 0 commentaire(s)|

Charte de non-violence et retour du poste de PM: La jeunesse de Macky Sall fusille les non signataires et...
La jeunesse de Macky Sall fusille les non signataires et s’attend à voir un chef du gouvernement fidèle, loyal et travailleur. «C'est principalement Ousmane Sonko qui se veut un adepte de la violence et qu’il a commencé dans les salons de massage. Sachant qu’il n’aura rien gagné le 23 janvier prochain, il utilise la violence comme seule arme, dont il dispose», a estimé Moustapha Ndiaye. Qui déclare, par rapport au retour du poste du locataire de la Primature : «Le Président Macky est bien dans sa ligne de fast-track. C’est pourquoi on s’attend à un fidèle Premier Ministre compétent, loyal et travailleur».

Les jeunes Mackystes n’ont pas été tendres avec les non signataires de la charte de paix sociale à la veille des élections locales. Devant des jeunes Fatickois acquis à leur cause, le CJGMP a prôné la correction devant ces fauteurs de trouble et a fait dans la raillerie. «On n’arrive pas à finir de rire sous cape les débandades de Sonko au premier tir de lacrymogène lors de la manifestation convoquée par Barthélémy Dias.

En véritable poltron, monsieur ‘’Sweet beauté’’ cache bien sa peur. Il bombe le torse devant un simple appel à la paix et fait semblant de tenir. On a compris son jeu, c'est un lâche qui s'estime heureux dans des salons de massages, où il peut allègrement exercer la violence. Mais c’est son problème s’il signe ou pas, mais il ne pourra rien contre la raclée qui les attend, lui et toute l’opposition réunie, le 23 janvier prochain. Il saura qu'il ne pourra plus prétendre à aucun poste électif
», dézingue Moustapha Ndiaye.

Très déterminés, les jeunes de Macky Sall se réjouissent des nombreuses infrastructures sportives, culturelles et administratives bâties dans le cadre de l'extension de la ville, et qui ont fini de faire de la région, une ville new-look. Moustapha Ndiaye de réitérer l’appel à ses camarades de respecter et faire respecter le mot d'ordre de faire voter les listes de Bby.

«C'est ici à Fatick où le slogan Zéro commune à l'opposition aura tout son sens. La victoire finale sera donc dans l'escarcelle de la coalition du président de la République, mais, en fait, il n'y aura pas élection, la razzia aura forcément lieu pour Bby», a-t-il décrété.

Pour terminer, le CJMGP s’est invité au débat sur le retour du poste de Premier ministre. «Nous félicitons et encourageons le Président Macky Sall pour l’importante décision de faire revenir le poste qu’il avait lui-même supprimé de ses propres prérogatives. Cela prouve encore une fois qu’il conduit souverainement la politique de l’Etat et y imprime sa marque selon l’orientation qu’il veut y apporter. Toutefois, on s’attend à voir un PM fidèle, compétent et travailleur», soutient Moustapha Ndiaye.





Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page