leral.net | S'informer en temps réel

Coach Cheikh Sarr décrypte la défaite: « On a manqué de lucidité et de sérénité »

En conférence de presse d'après-match, le sélectionneur du Sénégal Cheikh Sarr a décrypté la défaite des "Lionnes". Selon le technicien, tout s’est joué dans les deux dernières minutes. Les "Lionnes" ont manqué des choses sur le plan mental.


Rédigé par leral.net le Lundi 19 Août 2019 à 12:32 | | 0 commentaire(s)|

On est juste désolé. Désolé pour tout le soutien du peuple sénégalais et du public. On voulait vraiment le faire mais je pense qu’on eu des limites au niveau des rebonds. Des limites parce qu’on a perdu beaucoup de ballons, 26 pertes de balles c’est beaucoup.

Le Nigéria mérite largement de gagner ce tournoi. Parce qu’on leur a donné 13 rebonds offensifs gratuitement et dans le money time, on a perdu des ballons et on n'a pas su provoquer des fautes. C’est dommage mais nous tenons vraiment à remercier tout le peuple sénégalais d’ici et d’ailleurs, qui nous ont soutenu jusqu’au bout et qui ont cru à ça. Il y a eu un moment où c’était très difficile, on revenait dans le match, on était à égalité et on pouvait le faire. Mais on a manqué de lucidité, de sérénité et on l’a payé cash.

Le money-time , la clé de la victoire des Lady Tigers

Cela fait très mal. Quand même, cela fait deux ans et on a eu le temps de voir tout cela. On a eu le temps de se préparer, de revoir et d’ajouter une plus-value à cette équipe. Je pense que le Nigéria ne dormait pas non plus également. Ils ont ajouté des joueuses capables de se peser sur n’importe quelle équipe du monde. Rappelez-vous à la coupe du monde, elles ont été très costauds, nous aussi. Je pense qu’on a failli en termes de sérénité et de lucidité dans le money-time. Parce que c’est le money-time qui gagne les matchs. On a perdu 26 rebonds et le plus important, on les a perdus dans les 2 dernières minutes. Et ça fait très mal!

Les lancers-francs

Je pense qu’on a joué huit matchs en tout, avec la préparation. Et on a perdu un match avec l’équipe championne en titre, qui est venu défendre clairement son titre. Et ce n’est pas facile. Donc je pense qu’on devait avoir beaucoup plus de cran, à un moment donné du match. On est revenu très fort parce qu’on leur a causé beaucoup de problèmes dans la sortie de balle, en pressing zone presse. Toutes les deux équipes faisaient cela. Mais après, il fallait monnayer. Quand tu reçois la balle, qu’est -e que tu en fais. Pendant 2 minutes, on a eu cinq fautes, on n’était pas capable de provoquer. Et quand on a provoqué, on a raté beaucoup de lancers francs. On est à 14/22 sur les lancers. Alors qu’elles les mettaient, nous on les rataient. On est toujours là, on s’entraîne dur, quand vous venez à nos entraînements, vous voyez qu’ on ne rate pas. Mais pendant ces périodes de money-time, on n'a pas cette lucidité à les mettre. Et c’est cela qui a fait qu’on a perdu.

Présente à la conférence de presse, la joueuse Léna Sarr n’a pas pipé mot. Elle semblait submergé par l'émotion.






wiwsport



Cliquez-ici pour regarder plus de videos