leral.net | S'informer en temps réel

Coalition Jotna s’affaiblit encore: Après le départ du Pastef et autres, Reccu Fal Macky se retire

A la suite de Boubacar Camara, Sonko et d’autres leaders, une autre formation politique se retire de la coalition Jotna, qui ressemble de plus en plus à une coquille vide. Le Mouvement Reccu Fal Macky ne fait plus partie de la coalition Jotna. C’est Abdou Mbaye, président du Mouvement, qui a donné l’information par un communiqué.


Rédigé par leral.net le Vendredi 11 Décembre 2020 à 08:17 | | 0 commentaire(s)|

Coalition Jotna s’affaiblit encore: Après le départ du Pastef et autres, Reccu Fal Macky se retire
«Je tiens à remercier tous les membres de la coalition Jotna pour leur confiance et leur parfaite collaboration durant tout le temps de notre compagnonnage. Mais après consultation de tous les membres du mouvement Reccu Fal Macky, d’ici et de la diaspora, on a décidé de se retirer de la coalition Jotna», a déclaré le patron de Reccu Fal Macky qui, en expliquant la motivation du départ de cette coalition, affirme que celui-ci est dicté par une volonté de « mieux se concentrer sur la massification et la sensibilisation des Sénégalais sur les failles de ce régime ».

«Vu le report des élections locales et l’incertitude du jeu politique, on a décidé de mobiliser notre énergie et notre temps, dans la massification de notre mouvement à l’intérieur du pays et dans la diaspora pour mieux consolider nos acquis politiques et préparer les prochaines échéances électorales», indique le président du Mouvement Reccu Fal Macky.

Qualifiant «d’arbitraire et antidémocratique», le report des élections locales, M. Mbaye s’est désolé que le régime de Macky Sall «depuis sa mise en place, ne fait que régresser la démocratie sénégalaise».

Accusant Macky Sall «de n’avoir jamais gagné une élection sans combines ou forcing», le président Abdou Mbaye ajoutera : «C’est ce qu’il veut faire aux prochaines élections locales et législatives ». Le patron de Reccu Fal Macky «interpelle tous les Sénégalais et demande aux conseillers municipaux de démissionner, car leur mandat est arrivé à terme».

Alertant «encore sur le complot des Libéraux pour garder le pouvoir au-delà de 2024», soutenant que «c’est le motif de la transhumance de Idrissa Seck, Oumar Sarr, etc.», M. Mbaye est convaincu que «ces leaders en perte de vitesse politique vont porter le combat du troisième mandat».

Et «en contrepartie, recevront leur part du gâteau dans le partage de nos ressources financières comme cela se fait au Gabon». Abdou Mbaye dit s’inscrire dans une logique qui consiste «à poursuivre le combat pour l’amélioration des conditions de vie des Sénégalais».






Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos