leral.net | S'informer en temps réel

Collectif des lutteurs: Les trois bombes pour secouer le CNG

Les lutteurs ont décidé au cours de leur réunion d’urgence, dans la nuit de mercredi à jeudi, d’adopter trois stratégies de guerre pour obtenir satisfaction. Le collectif écarte des négociations avec Matar Ba, le ministre des Sports. Il sollicite l’arbitrage du Président Macky Sall. Pour couronner le plan de bataille, ils vont organiser une marche nationale la semaine prochaine.


Rédigé par leral.net le Vendredi 25 Mai 2018 à 10:17 | | 0 commentaire(s)|

Matar Ba écarté pour des raisons de copinage et d’affinité

Le ministre Matar Ba, jusque-là médiateur principal entre le Collectif des lutteurs et le Cng, est écarté des négociations par les lutteurs. Ces derniers ont clairement indiqué qu’avec ses liens d’amitié et de voisinage avec les responsables du CNG, en l’occurrence Dr. Alioune Sarr, ils n’ont plus confiance en leur autorité de tutelle. Qui plus est, sa décision de maintenir le CNG, au sortir de l’audience que le chef du département des Sports a accordée à l’instance dirigeante de la lutte, a mis le feu à la paille.

L’arbitrage de Macky Sall attendu

Et si le dossier de la révolte des lutteurs atterrissait finalement sur la table du président de la République ? Le Collectif des lutteurs a pris la ferme résolution d’interpeller directement le président de la République, Macky Sall, pour décanter cette crise. Sur les raisons de cette volte-face alors qu’ils avaient donné leur mémorandum à Matar Ba, Khadim Gadiaga donne des raisons : « notre seul interlocuteur est le président de la République. Le ministre n’a pas tenu en compte notre principal point de revendication (le départ du CNG). Il nous prend à la légère. Lors de notre audience avec lui, on avait tempéré les jeunes pour atténuer leur ardeur et patienter pour permettre au ministre de lire notre document de protestation afin de régler le problème. Certains responsables (le ministre des Sports) font du copinage au lieu de gérer convenablement les intérêts de la lutte. Les jeunes sont très déterminés à aller dans la rue ».

Une grande marche nationale, la semaine prochaine


Le Collectif des lutteurs ne veut plus perdre du temps. Ainsi avant de mettre fin à leur réunion, ils ont décidé d’organiser une grande marche nationale à partir de la semaine prochaine, pour protester contre le maintien du CNG après 24 ans de règne.

« Nous avons mis en place un groupe WhatsApp pour densifier le réseau et faire circuler les informations. 2500 à 3000 lutteurs sont attendus à la marche. Nous voulons que le président de la République sache que nous sommes décidés à obtenir gain de cause. Il n’est plus question de se laisser divertir par des rencontres sectorielles. Nous exigeons le départ du CNG », conclut l’orateur de cette concertation. Pour réussir cette marche, une réunion sera tenue avec tous les VIP de l’arène au cours des prochains jours, pour mieux les imprégner.

Une rencontre aux allures d’assemblée générale sera convoquée pour préparer les lutteurs à aller au front. Khadim Gadiaga poursuit : « nous n’allons écouter personne. On ira jusqu’au bout. Trop, c’est trop. Nous avons d’autres plans d’actions. Pour le moment, nous allons le garder car les choses ne font que commencer ».

Pour terminer, le Collectif décide de ne pas prendre part aux concertations annoncées par le CNG sur injonction du ministre des Sports.





Sunu Lamb



Cliquez-ici pour regarder plus de videos