leral.net | S'informer en temps réel

Commune de Walalde: La vérité sur les incidents de la commission d’enrôlement de CNI

Depuis quelques temps, la commune de Walalde et son maire Moussa Sow ont été la cible de francs-tireurs dans la presse, à propos des inscriptions sur les listes électorales. Que s’est-il réellement passé ? Rewmi nous explique.


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Août 2021 à 10:15 | | 0 commentaire(s)|

Commune de Walalde: La vérité sur les incidents de la commission d’enrôlement de CNI
Walalde a reçu la commission d’enrôlement pendant 2 jours. Au 2e jour, aux environs de 22 heures, alors que les derniers dossiers sont en traitement, l’Hôtel de Ville où se déroulaient ces opérations, a été la cible de jets de pierres par des jeunes. Une vitre cassée et le tableau lumineux également touché, ont été les dégâts.

Aucune rixe n’a suivi car les auteurs ont aussitôt disparu dans les ruelles, profitant d’une coupure de courant qu’ils auraient même provoquée. La gendarmerie, arrivée sur les lieux, n’a pas eu de difficultés à être renseignée sur certains auteurs et leurs commanditaires (Nb : des enfants n’ont pas mis de temps à dénoncer leurs camarades, ainsi de suite).

Convoqués à la brigade de Demeth, les mis en cause ont été entendus et certains arrêtés puis relâchés 24 à 48 heures après et les Pv transmis au procureur. Tous ont été téléguidés par le camp de l’émigré Seybatou Aw. Les réunions pour ce forfait ont été bien tenues chez un des obligés du sieur Aw. Le camp de Moussa Sow n’avait pas vu venir, car pendant les 2 jours, de longues files faisaient face à une commission d’enrôlement débordée et qui officiait jusqu’à tard dans la nuit.

Sur les motivations du camp adverse, il y a lieu de préciser que faute de militants et d’un travail de base conséquent, les adversaires du maire n’avaient que leur amertume pour constater leur faiblesse notoire au regard des statistiques. En effet, c’est moins d’une trentaine de personnes qu’ils ont dans leurs rangs et leur irréel rêve de revanche qu’ils nourrissaient depuis leur mémorable défaite de 2014 face au maire Moussa Sow (qui avait remporté tous les bureaux de vote), s’est transformé en réveil brutal.

Des mensonges ont été distilles par la suite, tendant à faire croire qu’il y a un refus de délivrer des certificats de résidence. Que nenni. Walalde est un gros village « où tout le monde se connaît ». Jamais il ne peut être refusé à un résident bien identifié de Walalde, la délivrance d’un certificat de domicile ou de résidence !

La cellule de com' du maire de Walalde dément aussi les relations sociales et politiques tendues entre les habitants.







Rewmi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page