leral.net | S'informer en temps réel

Comparution de Khalifa Sall devant la commission ad hoc : le bureau monté hier, la LSDH exige la levée d’office du mandat de dépôt du maire


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Novembre 2017 à 09:48 | | 0 commentaire(s)|

La machine s’emballe davantage contre le député-maire Khalifa Sall, en vue de sa comparution devant la commission ad hoc, pour l’examen de la demande de levée de son immunité parlementaire. La commission s’est réunie hier et a mis en place un bureau composé de quatre personnes. Le président en est le député Aimerou Gningue, patron du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar. Me Madické Niang est le 1er vice-président, tandis que le parlementaire apériste Awa Guèye est la seconde vice-présidente. Seydou Diouf est désigné comme rapporteur de la commission qui devra convoquer le député de la tête de liste de Manko Taxawu Senegaal.

Seulement, la Ligue sénégalaise des droits de l’homme (LSDH) considère que Khalifa Sall ne peut pas comparaître comme détenu devant ses pairs parlementaires. C’est pourquoi Me Assane Dioma Ndiaye invite le doyen des juges à ordonner la levée d’office du mandat de dépôt décerné contre le maire de la capitale. Pour justifier le bien-fondé de cette demande, la LSDH « rappelle dans tous les cas, que le règlement intérieur de l’Assemblée nationale ne prévoit pas la possibilité qu’un député comparaisse devant la Commission ad hoc ».



Enquête










Hebergeur d'image