leral.net | S'informer en temps réel

Compétitivité de l’agriculture régionale : Un moteur essentiel au changement

Le Directeur exécutif du Coraf, Abdou Tenkouane a précisé que les pays ont leurs propres priorités. D’après lui, l’institution qu’il dirige ne saura jamais remplacer les priorités des pays par des priorités régionales. La recherche, estime-t-il, veut s’ouvrir mais, ne sait pas encore comment le faire. (Suite)


Rédigé par leral.net le Samedi 14 Avril 2018 à 08:36 | | 0 commentaire(s)|

 « Nous ne faisons qu’un accompagnement dans les domaines qui ne sont pas forcément pris en compte, dans des domaines où l’on peut mieux travailler ensemble comme l’harmonisation de certaines politiques et approches. Les pays ont la responsabilité et ils ont compris. C’est pourquoi, ils ont développé ce qu’on appelle des plans nationaux d’investissement agricole. Parce qu’ils ont pris conscience de l’importance du secteur agricole », a-t-il soutenu.

Les plateformes d’innovation constituent un lien, permettant de faire en sorte que la recherche atteigne les producteurs. « Nous allons améliorer notre pratique ensemble. Lorsqu’on regarde l’un des piliers qui est le renforcement de notre système, basé sur les centres nationaux de spécialisation, c’est vraiment un système qui permet de faire en sorte que la recherche ait une finalité. Donc, il faut pouvoir définir les objectifs ensemble. C’est un espace qui se construit. Il n’est pas figé », s’est-il défendu.

Selon lui, l’approche des centres de spécialisation obéit à une logique qui a démarré, il y a déjà une décennie. Car, explique-t-il, lorsque la région s’est dotée d’instruments de priorisation, des études ont été menées. Ces mêmes études ont abouti à des recommandations qui révèlent qu’au niveau de l’espace régional, les pays se focalisent sur un certain nombre de spéculations. Cela, assure-t-il, n’enlève en rien le droit de chaque pays d’investir dans les domaines qui ne sont pas forcément pris en compte au niveau régional.   

D’après les chercheurs, les domaines critiques d’amélioration des conditions des agriculteurs seront liés à l’amélioration de l’efficacité, du rendement élevé, des faibles pertes de stockage, du niveau et normes de production élevée. Mais aussi, de la mécanisation et de la modernisation agricoles, y compris l’agro-alimentaire et le développement d’un secteur agroalimentaire dynamique, plus rentable pour l’agriculture familiale.

Par ailleurs, ces chercheurs soutiennent que la compétitivité sera un moteur essentiel et important du changement dans l’agriculture de la région. Et, il a été constaté que la « nouvelle agriculture » est dirigée par des entrepreneurs privés dans des chaînes de valeur, liant les producteurs aux consommateurs. Ces chaînes incluent les petits entrepreneurs qui fournissent des produits spécialisés à haute valeur.






O WADE Leral



Cliquez-ici pour regarder plus de videos