leral.net | S'informer en temps réel

Conquête de la ville de Dakar: Les favoris face aux outsiders qui veulent forcer le destin

La conquête pour la ville de Dakar est âprement disputée entre différents candidats bien connus du landerneau politique sénégalais. Et, en direction des Locales du 23 janvier 2022, quatre prétendants se distinguent pour un fauteuil, aux côtés d’outsiders qui veulent forcer le destin.


Rédigé par leral.net le Samedi 15 Janvier 2022 à 09:35 | | 0 commentaire(s)|

Conquête de la ville de Dakar: Les favoris face aux outsiders qui veulent forcer le destin
Les favoris sont Abdoulaye Diouf Sarr, candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar, Barthélémy Dias de Yewwi Askan,Wi, Pape Diop de la Convergence démocratique Bokk Gis-Gis ou encore Soham Wardini, maire sortante.


Le premier des outsiders se nomme Doudou Wade de Wallù Senegaal, candidat surprise qui bénéficie d’une machine politique qu’est le Parti démocratique sénégalais (Pds). Il y a ensuite Mame Mbaye Niang de Sénégal 2035 ou encore Mohamed Massamba Sèye de Jammi Sénégal.


Premier des outsiders qui pouvait bien figurer sur la liste des favoris , Doudou Wade a été président du groupe parlementaire de la coalition Sopi, ne manque point d’expérience et d’expertise.

Homme de grand savoir, bien connu dans les différents médias du Sénégal, Doudou Wade dispose d’une machine politique qui s’appelle le Parti démocratique sénégalais (Pds), en plus du soutien d’un pape de la politique sénégalaise, qui force toujours le respect.

Non loin de Doudou Wade, le candidat de la coalition Sénégal 2035. Il s’agit de Mame Mbaye Niang qui veut forcer le destin face à des politiques rompus et surtout, face à de ses camarades de parti. Ancien ministre de la Jeunesse, Mame Mbaye Niang ne souhaite pas porter le bonnet de ‘’tocard’’ dans la course aux locales.

Vient par la suite, «l’inconnu» au bataillon. Il se nomme Mohamed Massamba Sèye de la coalition Jammi Sénégal. Il a été mieux révélé à la face du Sénégal à travers le Fonds Force Covid et les positions affichées, surtout lorsque le ministre Mansour Faye refusait de mettre sur la table des reçus pour justifier l’achat de denrées alimentaires.





Tribune


Titre de votre page Titre de votre page