leral.net | S'informer en temps réel

Contre le 3e mandat de Macky Sall: Un responsable de l'APR déclenche la bataille

Les balbutiements d’une vague de rébellion commencent à prendre corps au sein de l’Alliance pour la république APR. La question du troisième mandat continue foncièrement de diviser les militants du parti présidentiel. C’est ainsi que le coordinateur du mouvement « Macky moniou Doyy », Mouhamet Ngoty Thiam soutient qu’il est temps de dire la vérité au chef du parti APR et président de la république Macky Sall, qu’il ne doit pas se présenter pour la troisième fois.


Rédigé par leral.net le Jeudi 12 Novembre 2020 à 17:08 | | 0 commentaire(s)|

Contre le 3e mandat de Macky Sall: Un responsable de l'APR déclenche la bataille
Apparemment la colère est de taille dans les rangs de l’Alliance pour la république APR. « Je lance un appel au président de la République Macky Sall de laisser son projet de troisième mandat, car il n’a nullement le droit de tuer la démocratie. Il y a des hommes dignes et respectueux dans les rangs du parti, l’ancien ministre des Affaires étrangères et responsable du parti Amadou Bâ peut porter le combat. Nous invitons maitre Alioune Badara Cissé, Moustapha Cissé Lô, Moustapha Diakhaté, Thierno Alassane Sall et Aminata Touré à revenir, car le parti a besoin d’eux. Le Président doit tenir à sa parole. Le problème, c’est que le Président n’a aucun respect pour le parti. J’en profite pour magnifier la venue du leader politique Idrissa Seck ».

Ces mots rapportés par le jounal "Le Témoin", sont de Mouhamet Ngoty Thiam, responsable APR et coordinateur du mouvement politique « Macky moniou doyy » horizon 2019, ex chargé de mission de l’Assemblée nationale. La destitution de certains ministres qui surfaient sur les vagues du parti au profit des nouveaux venus qui sont d’une autre obédience politique, a provoqué la colère noire du coordinateur du mouvement politique qui revient à la charge.

« Le troisième mandat, c’est mon combat personnel. Il est grand temps de mettre fin à ce débat de troisième mandat, qui est à la limite honteux pour la démocratie. Sinon le Président Macky Sall va sacrifier le parti en 2024. Il faut combattre ce mal dès à présent. Le parti n’appartient pas à Macky Sall, même s’il est le chef du parti. Nous allons avoir notre candidat en 2024. Amadou Bâ est respecté dans le parti et au sein du mouvement, nous voulons lui signifier qu’il est notre choix », indique l'interlocuteur du journal "Le Témoin".

Décidément, Mouhamet Ngoty Thiam est prêt à en découdre et à défier les théoriciens du troisième mandat. Il va plus loin. « Les jeunes du parti doivent savoir que le Président Macky Sall ne doit nullement se présenter pour une troisième fois. Le choix du candidat revient aux militants et aux sympathisants du parti », souligne le responsable apériste de la première heure de la commune de Biscuiterie, oublié par la direction du parti, qui estime que l’APR ne souffre pas de l’absence de grands hommes politiques comme Amadou Bâ, l’ancien ministre des Affaires étrangères, qui est bien outillé pour se mettre au-dessus du galop.





Le Témoin



Cliquez-ici pour regarder plus de videos