leral.net | S'informer en temps réel

Coronavirus au Sénégal - Négligence, promesse irréelle, manque de conscience professionnelle… : Le système de détection du virus à l’Aibd et ailleurs, est-il fiable ?

Le Sénégal a enregistré son 2e cas de coronavirus avec la découverte aujourd’hui, d’une autre victime à Guédiawaye. Les Sénégalais peinent à comprendre, comment le patient français, testé positif, a pu sortir de l'Aéroport International Blaise Diagne sans que son cas ne soit détecté. Et pourtant, le gouvernement sénégalais avait donné les assurances d’être dans les dispositions de pouvoir contrôler les passagers devant atterrir à l’AIBD. Avant la confirmation du premier cas, des passagers venus d’Europe, accrochés, avaient clairement, émis des doutes sur l’efficacité de la mise en place d’un système de contrôle et de détection du virus. Après l’entrée du virus, les numéros verts fournis, à défaut de sonner, sonnent dans le vide…Point d’interlocuteur. Les populations, contraintes de paniquer, réclament beaucoup plus de respect. Coup de gueule !!!


Rédigé par leral.net le Mercredi 4 Mars 2020 à 08:00 | | 0 commentaire(s)|

Le virus risque de se propager avec une vitesse surprenante. La raison, une négligence a facilité son entrée au Sénégal. Les autorités avaient promis aux populations d’être dans une dynamique de pouvoir maîtriser la situation. Malheureusement, un Français, voyageant avec la Compagnie Air Sénégal a transporté le virus au Sénégal. Et pourtant d’autres sénégalais avaient réagi juste après la communication gouvernementale, annonçant la mise en place de dispositif de contrôle et de détection du virus, pour dénoncer ceux qu’ils ont constaté à l’Aéroport de Diass.

Certains d’entre eux, avaient même dénoncé être passé à travers les mailles du dispositif de contrôle. Très inquiet par le comportement de ces agents, l’un de ces passagers avait soutenu avoir trouvé sur les lieux, une dame en train de tailler ses ongles. Certainement, histoire de se faire belle. Il a même, soutenu que celle-ci n’avait pas daigné les regarder, à plus forte raison, se donner la peine de les contrôler.

Ainsi, tous les passagers ont traversé l'aéroport sans inquiétude aucune, pour rentrer vers l’intérieur du pays. Si cette remarque est avérée, il se peut que le Sénégal ait du mal à contenir la propagation dans un avenir proche, de ce virus mortel. A l’heure actuelle, toutes les mesures annoncées pourraient être vaines et sans effet. Et voilà ce qui semble être une négligence. Attendre d’être bien empêtré dans une situation cauchemardesque pour se lever afin d’arrêter le mal. Cela pourra être fâcheux dans un pays à faibles moyens économiques, avec un déficit en infrastructures sanitaires de qualité. Présentement, il a été constaté que la psychose est là, elle gagne bien les populations. Ces dernières commencent à sérieusement paniquer. Elles se demandent que faire pour survivre à ce virus mortel ?

Pis encore, des numéros de téléphone ont été donnés pour alerter contre d’éventuels doutes de la présence du virus chez un sujet. Mais, le constat fait, prouve à suffisance, une volonté de rassurer qui ne respecte pas le principe…Puisque, les appels passés sur les 4 numéros verts ne passent souvent pas. Et même, si l’appel passe, personne ne répond. Après plusieurs vérifications, il ne serait pas interdit de se demander la nécessité de mettre à la disposition des populations des numéros verts sans interlocuteurs.

D’autres personnes interpellées, pensent que les autorités ont des difficultés énormes à gérer des situations de crise. Les décisions prises sont souvent mal réfléchies ou ne respectent pas les exigences pour produire des résultats escomptés. L’autre aspect relevé, reste la réponse ou traitement politique donné dans une situation compliquée. L’autorité suprême, accuse-t-on, cherche toujours des échappatoires pour se dédouaner. Alors que l’affaire du coronavirus, entré récemment dans le pays, n’est pas une banalité. Elle exige une gestion rigoureuse. Combattre ce virus nécessite des moyens matériels et financiers énormes et une motivation sans faille des spécialistes de la santé.

L’alerte, précise-t-on, devrait être au top. Rien d’autre que des équipes disposées à donner à la fois des réponses médicales, une assistance technique, ainsi qu’une communication soutenue sur les actions et mesures préventives à prendre, serait peine perdue. Puisque, les Sénégalais, évoquent souvent la foi religieuse pour négliger la science sur des cas de virus et autres maladies ravageuses. Alors qu’il serait mieux pour les gouvernants de fournir des explications détaillées, devant aider à un changement de comportement à une s’appropriation des mesures. Sinon…le risque serait plus grand qu’ailleurs.

Coronavirus au Sénégal - Négligence, promesse irréelle, manque de conscience professionnelle… : Le système de détection du virus à l’Aibd et ailleurs, est-il fiable ?



Cliquez-ici pour regarder plus de videos