leral.net | S'informer en temps réel

Coronavirus dans l’espace scolaire : La FNERE demande une prolongation de 15 jours du congé du 1er trimestre

Les inquiétudes face à la deuxième vague de la pandémie mondiale, plus connu sous le nom de coronavirus ne laissent pas indifférents les acteurs de l’éducation. C’est dans ce sens que la Force nationale des enseignants pour le renouveau de l’éducation (FNERE) émet des recommandations à l’État du Sénégal


Rédigé par leral.net le Mercredi 3 Février 2021 à 08:50 | | 0 commentaire(s)|

Coronavirus dans l’espace scolaire : La FNERE demande une prolongation de 15 jours du congé du 1er  trimestre
La Force nationale des enseignants pour le renouveau de l’éducation (Fnere), dit inviter les autorités étatiques et académiques à plus de responsabilité dans les mesures de protection et de prévention des acteurs du système éducatif en cette période de pandémie.

La Fnere de préciser : «En réalité, le virus est bien présent dans l’espace scolaire, plusieurs cas positifs identifiés dans nos différentes facultés, des étudiants, des élèves et des enseignants infectés, des Directeurs d’école décédés, avec des cas communautaires qui s’accroissent de jour en jour… En outre, il est clairement démontré que nos enfants sont des porteurs sains, de potentiels vecteurs de transmission du virus Covid 19…».

Les acteurs de l’éducation reviennent à la charge et précisent que nonobstant les engagements du ministre de l’Éducation nationale (Men), ils ont désespérément, tous constaté qu’aucune formalité du protocole sanitaire n’a été respectée, et que les masques ne sont pas en nombre suffisant, tout comme, il est impossible de respecter les autres mesures d’hygiène avec des effectifs pléthoriques et un environnement scolaire délétère…

Ces acteurs de l’éducation de poursuivre : «En conséquence, et au nom du principe de la «reddition des comptes», le Men doit, en toute transparence, nous édifier sur les milliards alloués à son département pour la mise à disposition des dotations nécessaires à la protection des institutions scolaires».

La Fnere dans sa quête de solutions, face à la situation, formule une demande à l’État laquelle consiste à prolonger de 15 jours le congé du premier trimestre prévu initialement entre le 30 janvier et le 08 février 2021. Selon eux, cela va permettre d’avoir des appréciations réelles sur les effets que pourrait avoir la mise en activité de la communauté éducative sur l’expansion du virus.

Ils estiment qu’en l’état actuel, le système éducatif est éprouvé par une certaine inadaptation entre les instruments d’apprentissage et ce nouveau contexte pandémique. Et qu’il est presque impossible d’enseigner de manière classique avec tout ce qu’il faut respecter comme mesures barrière. Le bureau exécutif national de conclure en s’adressant aux acteurs de l’éducation :

«…Rien ne sera comme auparavant, nos méthodes et approches doivent ainsi être repensées pour pouvoir assurer à tous une continuité pédagogique en période de crise sanitaire.»
Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos