leral.net | S'informer en temps réel

Coronavirus et le contexte social tendu: Des notables Lébous du Cap-Vert implorent la protection des génies

Le Haut conseil des notables Lébous s’est réuni ce dimanche à Rufisque, pour procéder à la traditionnelle cérémonie d’offrandes à Mame Coumba Lamb, le génie protecteur de la ville. Un rituel qui a été l’occasion pour les gardiens du temple, d’inviter les autorités à un retour à nos valeurs culturelles pour éradiquer la pandémie et dissiper les nuages d’instabilité qui guettent le pays.


Rédigé par leral.net le Vendredi 26 Février 2021 à 08:15 | | 0 commentaire(s)|

Coronavirus et le contexte social tendu: Des notables Lébous du Cap-Vert implorent la protection des génies
Le contexte est chargé. Une crise sanitaire mondiale qui dure depuis maintenant un an et qui a fini de mettre à genoux notre économie. Une crise, surtout accentuée par une tension sociale tendue. C’est cette situation sombre qui a motivé les membres du Haut conseil des notables Lébous à s’en remettre aux Anciens.

Sous l’égide de Pape Laye Ndiaye, gardien du temple dans la cité de Mame Coumba Lamb, les sages de Yoff Ngor, Mbao, Bargny, Touba Dialaw, Gueréo et Ndiender se sont retrouvés dans le quartier traditionnel de Thiawlène, commune de Rufisque Est, pour une séance d’initiation.

« Cette pratique date du 13e siècle. Elle est antérieure à notre islamisation. Nous allons procéder à ce rituel à Rufisque avec Mame Coumba Lamb Ndoye, ensuite à Yoff avec le génie Mame Ndiaré et Leuk Daour pour la paix et la stabilité de notre cher Sénégal », a indiqué Pape Laye Ndiaye.

« Il est anormal que la pandémie perdure au Sénégal et continue de faire des ravages depuis un an, sans que les détenteurs du pouvoir cultuel du Cap-Vert ne réagissent. Nous sommes les gardiens du temple. Nous avons hérité de ce pouvoir et donc nous avons la responsabilité de faire des offrandes à nos génies qui veillent sur nous et nous protègent des malédictions comme cette pandémie », a ajouté Pape Laye Ndiaye sur un ton ferme.

Entourée d’une cohorte de dignitaires drapés de rouge pour la circonstance, la délégation conduite par Pape Laye Ndiaye a eu droit à une danse des initiés. Une séance préliminaire qui a duré deux heures sous un soleil de plomb. Moment mis à contribution par les Saltigués, Ndeye Dji Rew et Lamanes du grand Cap-Vert, pour se livrer à un rituel rythmé.

« L’objectif, c’est de faire des sacrifices pour avoir les grâces de Mame Coumba Lamb. Nous voulons sa protection. Le sacrifice, c’est pour empêcher que le pays entre dans un tourbillon infernal d’instabilité et pour une paix durable. Nous avons nos us et coutumes que les gens ont malheureusement tendance à démythifier. C’est pour cela que nous sommes confrontés à des pandémies comme la Covid-19 et le virus Ebola », a expliqué pour sa part, El Hadj Mansour Ndoye, le Ndèye Dji Reew de Mbao.

Les gardiens du temple ont en outre demandé à l’Etat de leur délivrer quitus afin qu’ils puissent exercer leurs pratiques, dont ils disent qu’elles participent à soigner des patients sous l’emprise de pouvoirs occultes.

Après une heure de procession dans les rues du centre-ville de la cité coloniale, la délégation s’est rendue à la plage de Ndeppé, près du quai de pêche de Rufisque, pour procéder à l’immolation des deux boeufs prévus pour la circonstance. Sur place, des offrandes (lait, colas…) ont été offertes et des séances d’incantations effectuées en l’honneur de Mame Coumba Lamb, génie protecteur de Rufisque.





Le Témoin



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page