leral.net | S'informer en temps réel

Coupe du monde 2018 - Sénégal : gare à l'euphorie !

"Attention à l'euphorie": après la victoire 2-1 contre la Pologne, le Sénégal ne doit pas pécher par excès de confiance lors du choc du groupe H dimanche contre le Japon, estiment deux grands anciens de la "génération 2002".


Rédigé par leral.net le Dimanche 24 Juin 2018 à 11:53 | | 0 commentaire(s)|

Ah, qu'elle était insouciante, cette équipe « des Lions de la Teranga », qui pour sa première participation à un Mondial il y a 16 ans s'était d'emblée payé le scalp des Français (1-0), champions du Monde et d'Europe en titre, et avait atteint les quarts de finale, se souvient l'ancien attaquant Amara Traoré, qui a participé de l'épopée asiatique. 

Dans ses rangs, évidemment, que des novices à ce niveau de compétition, dont les « ambianceurs » Hel-Adji Diouf, auteur de la passe décisive contre les Bleus, ou le milieu offensif de l'AJ Auxerre, Khalilou Fadiga. 

« Après le match, on battait le tam-tam, on dansait et ainsi de suite », raconte Amara Traoré, interviewé par l'AFP dans sa ville natale de Saint-Louis (nord). 

Après le « coup » réussi contre la bande à Zidane, les choses s'étaient toutefois compliquées pour les hommes de Bruno Metsu, accrochés par le Danemark (1-1) lors de leur deuxième match de poule, et qualifiés pour le second tour grâce à un match nul arraché de justesse face à l'Uruguay de Diego Forlan (3-3 après avoir mené 3-0). 

Emmené par leur capitaine Aliou Cissé --l'actuel sélectionneur des Lions--, le Sénégal, après avoir battu la Suède (2-1) en 8e, avait sans doute payé son manque de récupération et s'était incliné en quart contre la Turquie (1-0 après prolongation). 

'Oublier la Pologne' 

 

Pour espérer faire aussi bien, voire mieux, en Russie, il faut que Sadio Mané et les siens cherchent « d'emblée à oublier le match » contre la Pologne, estimait jeudi dans le journal sénégalais Walf Quotidien, El-Hadji Diouf, pour qui le match contre les Samouraïs « va être difficile »

Comme le Sénégal, le Japon, qui a fait tomber la Colombie (2-1) lors de sa première apparition en Russie, visera à l'emporter « pour assurer la qualification au second tour dès le deuxième match de poule », relève El-Hadji Diouf, révélation du Mondial 2002 au fort caractère. 

« Notre faiblesse, c'est l'ego qu'on risque d'avoir. Il faut être capable de gérer ce succès » contre la Pologne, estime également Amara Traoré, qui a par la suite été sélectionneur du Sénégal (2009-2012). 

« Il faut faire attention. On n'est pas encore qualifié, il reste deux matches », insiste l'ex-joueur de Gueugnon, en se réjouissant de l'expérience de l'encadrement sénégalais, en partie composé d'anciens de 2002, dont le gardien Tony Sylva. 

Aliou Cissé est « un bon stratège », qui a su construire une équipe sans dévoiler son jeu pendant la préparation, dit aussi Amara Traoré. « On a vu une équipe solide, organisée, avec un bloc d'équipe très flexible et qui a eu de l'audace »

'Originalité africaine' 

 

Le Sénégal, sur lequel, avec le Nigeria, reposent les derniers espoirs de l'Afrique, doit éviter d'essayer d'imiter les nations européennes comme la France, sinon, il aura « tout faux », assure le technicien de 52 ans. 

« Gardons notre originalité africaine, faite de beaux gestes, d'altruisme et de bon sens. Le football africain n'est pas fait pour attendre dans sa zone »

Pour cela, Bruno Metsu, décédé en 2013 et inhumé près de Dakar, reste un exemple. 

S'il pouvait « hurler à faire trembler le stade en Corée » lors de ses séances tactiques avant le match contre la France, c'était aussi un modèle de psychologie et un « entraîneur libéral », se souvient Amara Traoré. 

« Bruno, il libérait ses joueurs, sur le terrain et dans la vie. Il a accompagné les Africains dans leur façon d'être. Il faut de la rigueur mais dans l'enthousiasme, dans la libération des gestes »

« L'Afrique gagnera une Coupe du Monde. Ca peut être maintenant ou dans quatre ans, c'est écrit quelque part. Mais pour la gagner, il faut qu'on soit audacieux », insiste l'ex-Lion. 




Cliquez-ici pour regarder plus de videos