leral.net | S'informer en temps réel

Coupure du système d’alimentation en eau de Ngohé : Le maire détale devant la furie des jeunes mécontents

En 2014, l’Etat a pris des mesures pour confier la distribution de l’eau dans le monde rural à des privés. Il avait signé par l’entremise de l’office des forages ruraux (OFOR) un contrat d’affermage avec Aquatech Senegal. Ce qui n’est pas du goût des populations. A Ngohè, les populations se sont opposées à la fermeture des vannes qui alimentent le réseau et s’en sont prises au maire qui a dû prendre la poudre d’escampette pour sauver sa peau.


Rédigé par leral.net le Dimanche 6 Juin 2021 à 09:39 | | 0 commentaire(s)|

Coupure du système d’alimentation en eau de Ngohé : Le maire détale  devant la furie des jeunes mécontents
La gestion des forages, dans le monde rural, confiée à des entreprises privées délégataires du service public de l’eau est source de problèmes. Dans la région de Diourbel, Aquatech est la société choisie par l’Etat du Sénégal, à la suite d’un appel d’offres lancé, dans le cadre de cette privatisation.

Vendredi, après le refus d’une certaine partie de la population d’honorer les factures d’eau, les gendarmes sont venus pour procéder à la coupure de l’alimentation des robinets. Furieux, des jeunes ont voulu s’y opposer. Ils ont voulu s’en prendre au maire François Fall qui n’a dû son salut qu’en prenant la poudre d’escampette.

L’édile de Ngohé, une commune distante de Diourbel de 7 kilomètres, demande au chef de l’Etat de régler le problème qui, à son avis, n’a que trop duré.
“Je n’ose plus mettre les pieds dans les locaux de la mairie. La situation est très explosive. Les populations ne veulent plus de l’opérateur Aquatech. C’est le chef de l’Etat qui a la solution. Il faut que le Président de la République, qui a signé les décrets, revoit cette délégation confiée aux opérateurs privés. La situation n’arrange personne. Il n’y a pas de panne. Mais la population dit niet. Elle ne va pas payer l’eau.”

François Fall d’alerter : “Tout peut arriver, surtout lorsque des jeunes se soulèvent contre ce qu’ils qualifient de forfaiture. Il fut un temps, l’eau a été coupée, parce que, les populations avaient un différend avec Aquatech. Nous allons vers des élections. Cette situation n’arrange personne, ni les maires qui partent vers des échéances électorales, encore moins l’administration territoriale.”.

A noter que, depuis le début de la réforme, les populations de la commune de Ngohé rechignent à honorer les factures d’eau. Elles refusent de payer, tant que c’est Aquatech qui gère le forage. Après une première négociation, Aquatech était revenu, mais la population a campé sur sa position et ne paie plus. Ce qui, aux yeux de l’administration territoriale, n’est pas juste. Cette situation doit impérativement trouver une réponse définitive.

D’ailleurs, les différents acteurs attendent toujours les conclusions de l’audit de la gestion de Aquatech que le ministre Serigne Mbaye Thiam avait promis, en janvier 2020, lors du comité régional de développement consacré aux secteurs de l’eau et de l’assainissement tenu au conseil départemental.
Enquete



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page