leral.net | S'informer en temps réel

Crise postélectorale en Guinée: Vive préoccupation et profonde indignation de l’ONG ADHA

Suite à la perte en vies humaines d’une dizaine de jeunes Guinéens constatée à la date du mercredi 21 octobre 2020 en république de Guinée et dans une banlieue de Conakry, consécutivement à des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre, l’ONG Action pour les Droits Humains et l’Amitié (ADHA) a exprimé sa vive préoccupation et profonde indignation par rapport à la situation chaotique qui prévaut en Guinée.


Rédigé par leral.net le Vendredi 23 Octobre 2020 à 20:31 | | 0 commentaire(s)|

Crise postélectorale en Guinée: Vive préoccupation et profonde indignation de l’ONG ADHA
« ADHA demeure profondément préoccupée par l’ampleur des pertes en vies humaines notées dernièrement sur l’ensemble du territoire national guinéen et exige des autorités compétentes que toute la lumière soit faite sur cette situation alarmante de sorte que toutes les responsabilités soient situées et les sanctions méritées soient appliquées en toute rigueur et en toute impartialité, conformément aux dispositions légales et règlementaires en vigueur en république de guinée et dans l’espace communautaire », a déclaré son président Adama Mbengue

A travers le communiqué reçu, Action pour les Droits Humains et l’Amitié, appelle ainsi les autorités compétentes à faire preuve de retenue, de veiller au respect de la dignité humaine et à respecter le droit à la liberté d’expression et de manifestation pacifique du peuple guinéen ,comme le stipule la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) ainsi que plusieurs instruments nationaux, régionaux et internationaux, dont la Guinée est signataire.

L’ONG interpelle la CENI à la neutralité et le gouvernement guinéen à la transparence, tout en évitant toute forme de répression ainsi qu’un possible hold-up électoral et exige l’arrêt total de l’intimidation de la part de la police guinéenne.

« Cette situation nous pousse à réfléchir sur l’importance et l’impact réel de la CEDEAO sur le sort des populations de l’union ? L’Action pour les droits Humains et l’Amitié dénonce avec la dernière énergie, que les élections soient à la base de beaucoup de conflits sanglants en Afrique, générant ainsi des morts et des déplacements massifs de populations et rappelle à l’État son rôle de garantir la sécurité des personnes et des biens », souligne-t-il.

L’Action pour les droits Humains et l’Amitié lance par conséquent, un appel fort de responsabilité et de retenue à toute la classe politique, la société civile et la jeunesse et formule ces recommandations suivantes:

- L’ouverture d’une enquête urgente et indépendante sur ces bavures et violations des droits de l’homme ;
-
- Les observateurs de la CEDEAO à jouer pleinement leur rôle et à poser des actions concrètes,- allant dans le sens de fédérer les différents acteurs et éviter d’éventuelles crises pouvant conduire à une instabilité sous régionale.
-
Action pour les Droits Humains et l’Amitié s‘incline in fine devant la mémoire des victimes et présente ses sincères condoléances aux familles éplorées, conclut le document.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos