leral.net | S'informer en temps réel

DPG-CROISSANCE DE L'ECONOMIE : L’Etat se tourne vers le secteur privé

Les Petites et moyennes entreprises du pays bénéficieront davantage de l’accompagnement de l’Etat. L’assurance a été donnée par le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne lors de sa Déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale.


Rédigé par leral.net le Jeudi 7 Décembre 2017 à 16:52 | | 0 commentaire(s)|

Le chef du gouvernement a indiqué à l’occasion de sa Déclaration de politique générale que la politique industrielle accordera une place de choix aux Petites et Moyennes Entreprises. Selon lui, ces entreprises constituent des facteurs clés de croissance économique, d’intégration sociale et puissants leviers de lutte contre la pauvreté.

Ainsi, les Petites et moyennes entreprises et les Petites et moyennes industries représentent 99% de des unités économiques et 30% du produit intérieur brut (Pib) au Sénégal. En plus de cela, il ressort des analyses, qu’elles occupent 60% de la population active et concentrent 42% du total des emplois du secteur moderne. « Notre dispositif de financement a aujourd’hui, montré de réelles capacités, permettant de relever le défi de l’appui aux Pme-Pmi, de l’inclusion financière et de la création d’emplois. Les Pme devront également tirer le meilleur profit du cadre de développement du crédit-bail et de la mise en place des bureaux d’information sur le crédit », a relevé le premier Ministre.

D’après lui, les structures de financement de cette catégorie d’entreprises ont contribué au financement de 2.155 Pme-Pmi, 2.005 Gie, 12 projets dans les secteurs de la santé, de l’agriculture, du logement, de l’industrie, des transports et de l’énergie, qui ont généré 35.000 emplois et permis plus de 313 milliards, en financement ou en garantie.

Et, il a rassuré les députés que les capacités financières de ces structures, seront rehaussées par un soutien accru de l’Etat. « Un programme d’implantation de Petites et moyennes industries et de développement d’unités de transformation des produits de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche a déjà démarré cette année. Son objectif est d’implanter 570 unités de transformation permettant la valorisation des potentialités locales des régions du Sénégal. C’est dire la place qui doit leur être accordée dans nos politiques et stratégies, notamment pour ce qui est de leur financement », a-t-il souligné.

Par ailleurs, le Chef du gouvernement a annoncé que le Parc Industriel Intégré de Diamniadio démarrera ses activités en 2018, avec cinq entreprises qui devront générer 3.000 emplois. Et, ces diverses initiatives s’inscrivent dans un processus de structuration d’un tissu industriel local, devant favoriser la création d’emplois, la mise en place de plateforme de valorisation des ressources du terroir, ainsi que le renforcement de l’intégration de l’industrie locale par la remontée des filières.





 O WADE Leral

 

 

 

 











Hebergeur d'image