leral.net | S'informer en temps réel

DPG - Ousmane Sonko : « Monsieur le Premier ministre, vous ne dites pas la vérité aux Sénégalais sur la situation du pays »

Le député Ousmane Sonko n’a pas raté l’occasion de descendre en flammes le Premier ministre et son gouvernement. Selon lui, le ministre ne dit pas la vérité aux Sénégalais sur la situation du pays, la dette croît de 23, 5%. Sonko s’est prononcé ce mardi à l’Assemblée nationale, lors des débats issus de la Déclaration politique générale du Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne.


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Décembre 2017 à 16:19 | | 0 commentaire(s)|

« La situation du Sénégal est une structure de l’économie précocement tertiaire. Ce qui a été diagnostiqué dans le PSE mais bizarrement, 64% des financements du Plan d'Actions Prioritaires (PAP) sont encore réservés au secteur tertiaire, artificiellement divisé en quartenaire et en tertiaire », explique l’honorable député.

Comme à son habitude, Sonko n’a pas raté le coache. Il a directement attaqué la politique du président de la République qu’il considére comme une mauvaise gestion des ressources. Il dit : « Une absence de politique industrielle, conséquence de votre option pour une modèle de substitution des exportations qui n’a jamais développé un pays, puisque vous n’exportez que des produits bruts ».

Il ajoute dans le sillage de ses propos : « M. le  Premier ministre, vous n’avez pas le courage politique de toucher au vrai goulot. Notamment la livraison précoce de nos filières à la compétition mondiale avec la signature des APE que le Président Macky défend mais surtout, cette monnaie du franc Cfa qui nous tue et qui nous rend incompétitifs à l’export. Puisque vous êtes aligné sur la France, vous ne poserez jamais ces débats ».

Selon lui, la politique d’agrobusiness du gouvernement, n’a comme objectif que la spoliation des terres des paysans.

« La politique infrastructurelle est inopportune, déséquilibrée et scandaleuse. Je n’en veux que pour preuve, le Ter qui coûte plus de 1200 milliards au lieu des 568 milliard que vous avez annoncés. Tout ça sur un fond d’endettement chronique. La dette croit de 23,5% sur 2018, là où la recette fiscale ne croît que de 10% », a-t-il expliqué.

Pour finir, l’ancien inspecteur des Impôts et Domaines attaque sévèrement le Premier ministre: « M. le Premier ministre, vous ne dites pas la vérité aux Sénégalais sur la situation du pays. Depuis 4 mois, vous n’exécutez plus le budget car il y a un dépassement sur les ressources extérieures de plus de 200 milliards. Ce qui remet en cause tous les chiffres sur la maîtrise du déficit budgétaire ».




Thierno Malick Ndiaye








Hebergeur d'image