leral.net | S'informer en temps réel

Débat Franc CFA : Abdoul Mbaye lance un missile patriote à Ousmane Sonko


Rédigé par leral.net le Samedi 1 Décembre 2018 à 07:35 | | 0 commentaire(s)|

A quelques jours de la publication de la liste des candidats retenus à la prochaine présidentielle, la question du maintien ou non du Franc CFA continue d’alimenter les débats. Et les potentiels candidats ne manquent pas de heurter sur le sujet à force de confronter leurs idées. Après Ousmane Sonko qui, lors de son meeting à Paris, a exprimé sa volonté de trouver une alternative au Franc CFA en cas d’élection, c’est autour de l’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, de faire une sortie, ou plutôt deux, pour prendre le contrepied du candidat de Pastel-Les Patriotes.

Sur son compte Facebook, l’ancien PM (avril 2012 - septembre 2013) de Macky Sall et non moins candidat à la prochaine présidentielle a rappelé son passé d’ancien « chargé du cours d’économie monétaire à l’Ecole Nationale d’Administration et de la Magistrature (ENAM) » d’où est sorti un certain Ousmane Sonko. Abdoul Mbaye s’est donc lancé dans une sorte de cours magistral, expliquant les mécanismes du Franc CFA. « L’obligation de déposer une partie de ses réserves dans les comptes en euros du Trésor français est la contrepartie de l’obligation pour ce dernier d’accorder des découverts à la banque centrale si elle en avait besoin comme ce fut le cas au début des années 90, explique-t-il. Découvert contre domiciliation de recettes est une pratique bancaire généralisée. Mais tout cela doit être renégocié s’il est prouvé que cette pratique gêne le fcfa. Cela peut être aussi concession à la part émotionnelle du débat. »

« Lorsqu’un anti-colonialiste sénégalais ou africain méritant détient des euros, il ne les jette pas à la poubelle »

Sans citer nommément Ousmane Sonko, mais usant d’allusions à peine voilées, Abdoul Mbaye appelle ceux qui débattent du sujet de la politique monétaire de « rester correct et simple pour mieux faire comprendre certains aspects de la monnaie à des non initiés. » Puis, le successeur de Souleymane Ndéné Ndiaye à la Primature de théoriser que « si l’idéologie, la politique politicienne et l’émotion peuvent avoir un rôle dans les choix monétaires, il est par contre essentiel de limiter ce dernier et de laisser à la technique la place qui doit être la sienne. »

Mais le candidat de l’ACT ne se limite pas à émettre une idée contraire à celle théorisée il y a quelques jours par Sonko. Il égratigne également ceux qui se proclament anti-colonialiste en évoquant le cas des réserves : « Lorsqu’un anti-colonialiste sénégalais ou africain méritant détient des euros, il ne les jette pas à la poubelle dans le cadre de son combat pour l’indépendance de sa monnaie. Il les change en monnaie locale et les euros finissent à la banque centrale. Ils deviennent des réserves. Il peut aussi faire le choix “non patriotique” de les conserver car pouvant les utiliser n’importe où hors de son pays. C’est parce que l’euro a statut de monnaie de réserve mondiale. Ce n’est pas le cas du F Cfa. Ce sera encore moins le cas de la monnaie sénégalaise qui pourrait le remplacer. (...) » Abdoul Mbaye finira par suggérer qu’il reste « disponible pour d’autres éclairages techniques qui seraient jugés nécessaires. »

Dans un précédent article posté la veille, Abdoul Mbaye parlait des acquis et des inconvénients du Franc CFA, tout en dégageant des pistes de réflexion et des zones à éviter... Le débat est (re)lancé et nul doute que d’autres escarmouches vont certainement pleuvoir encore...
Emedia




Cliquez-ici pour regarder plus de videos