leral.net | S'informer en temps réel

Début de purge dans l’armée gambienne: Le Chef d’état-major Badjie, les généraux Savage et Sowe, MA Bah, entre d’autres, envoyés à une retraite anticipée

Cinq officiers supérieurs ont été licenciés de l’armée avec effet immédiat, selon freedomsnews. Parmi les officiers licenciés figurent le général Musa Savage, ancien commandant du camp Kanilaï, le Chef d’état-major de l’armée (CDS) Ousman Badjie, Ma Bah, l’ancien ministre de l’Intérieur et le général Sowe. Les officiers ont été mis à la retraite anticipée des forces armées de Gambie. Aucune raison n’a été donnée de cette récente purge d’officiers de la GAF (Gambian Army Forces).


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Février 2017 à 15:36 | | 0 commentaire(s)|

Début de purge dans l’armée gambienne : Le Chef d’état-major Badjie, les généraux Savage et Sowe, MA Bah, entre d’autres, envoyés à une retraite anticipée

La décision a été en tout cas consécutive à la réintégration, le 30 décembre, des officiers qui avaient été impliqués dans l’attaque du palais présidentiel de State House pendant le règne de l’ancien dictateur Yahya Jammeh. Les officiers et le civil Modou Njie ont été réintégrés un jour après que le Président Adama Barrow a reçu la communauté de la diaspora. 

Au cours de cette audience, Musa Jeng, un opposant de longue date au régime de Jammeh, a plaidé auprès de Barrow la réintégration des officiers amnistiés et du civil Modou Njie. Une sollicitation qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Ainsi, les officiers précédemment emprisonnés et le civil Njie ont été réintégrés.

Vendredi, le général Savage et Cie ont donc été convoqués au ministère de l’Intérieur, où leur ont été remises leurs lettres de licenciement. Les officiers concernés, renseigne-t-on, ont semblé accepter leur sort et ont quitté le bâtiment avec un brin d’émotion. Toutefois, toujours selon Freedom Newspaper, le désormais ex-chef d'état-major de l'armée gambienne, Ousmane Badjie serait, lui, "redéployé" vers l'ambassade de Gambie à Cuba. 

Mai Fatty, le ministre de l’Intérieur de la Gambie, a déclaré vendredi que la police serait désormais exclusivement chargée de la sécurité intérieure. Il a dit que les soldats seraient cantonnés dans les casernes, où se trouve leur place et non dans les rues. M. Fatty a également déclaré qu’ils préféreraient avoir moins à solliciter l’armée, car, à l’en croire, il y a une nécessité pour les militaires de se consacrer à d’autres missions que de s’ingérer dans les fonctions de sécurité intérieure.

Le général Savage avait été congédié en 2007, alors que le général Masaneh Kinteh était le CDS de l’armée. Sept mois après, Savage avait été réintégré. Par ailleurs, le commissaire des prisons, David Colley, a lui aussi été congédié et remplacé par Ansumana Manneh.

Source Jotay.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos