leral.net | S'informer en temps réel

Déclaration des mouvements de soutien à Karim Wade sur le parrainage, la modification de l’article L57 du Code électoral...

Déclaration des mouvement de soutien au Président Karim Wade sur le parrainage , la modification de l’article L57 du Code électoral, l’emprisonnement des opposants, le retour et la candidature de Karim Wade


Rédigé par leral.net le Lundi 9 Avril 2018 à 22:24 | | 0 commentaire(s)|

Déclaration des mouvements de soutien à Karim Wade sur le parrainage, la modification de l’article L57 du Code électoral...

Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Franz Fanon disait : « A chaque génération de réussir sa mission ou la trahir ». Aujourd’hui, la stabilité du pays est menacée par MACKY SALL, qui veut confisquer le Pouvoir en organisant une fraude sans précédent.

Il a saisi l'institution parlementaire pour procéder au tripatouillage de la Constitution et à la modification du Code électoral pour se maintenir au Pouvoir.

Ainsi, il tente d’écarter tout candidat susceptible de le battre ou qui pourrait empêcher sa réélection en l'occurrence Karim Wade et Khalifa Sall que les sondages de cabinets internationaux et ses propres services, créditent des faveurs des pronostics à la présidentielle du 24 février 2019.

MACKY SALL craint leur popularité, leur compétence, leur envergure internationale et leur leadership dans le landerneau politique national .

Macky est traumatisé par les nombreux sondages qui l'éliminent dès le premier tour.

Il veut ajourner une dizaine de candidats avant l'épreuve.

Face à cette cynique tentative: la jeunesse, les femmes et toutes les composantes de notre peuple sont interpellées.

Il s’y ajoute que partout où la justice répond aux standards internationaux, le pouvoir a été débouté notamment: le parquet financier de Paris; le tribunal de grande instance et la cour d’appel en France; la cour de justice de la CEDEAO; les rapports de missions rogatoires.

Enfin, le Groupe de travail technique des Nationaux-Unies a caractérisé de détention arbitraire l’arrestation de Karim Wade. Last but not least, la Banque mondiale a répondu à la demande de coopération de l’Etat du Sénégal, par le blanchiment total de M. Karim Wade de tout délit de corruption, blanchiment, détournement de deniers publics.

Ledit rapport a été scandaleusement soustrait de l’instruction à décharge de l’accusé M. Karim WADE.

Par ailleurs, le candidat du PDS a renouvelé solennellement sa détermination à assumer sa mission de candidat du peuple. Il a déclaré être prêt à revenir au Sénégal très prochainement, pour présenter son programme et dérouler sa campagne électorale.

Au prix de nos vies et jusqu'au sacrifice suprême.

Engageons le combat de la résistance populaire. C’est la meilleure stratégie pour nous opposer au vote relatif au parrainage et à la modification de l'article L57 du code électoral par l'Assemblée nationale.

MACKY SALL, en procédant ainsi ne vise qu’à être le seul candidat à sa propre succession .

Ce forcing lui permettrait de s'autoproclamer ÉLU au 1er tour .

Se sachant bon dernier et incapable d'être réélu,

MACKY SALL compte sur des magistrats couchés, qui sont prêts à invalider la candidature des adversaires qu'il redoute et craint.

La Nation est en danger. C’est aujourd'hui que la pensée de Franz FANON est plus qu’une vertu pour notre peuple, meurtri et bâillonné par l’ivresse du pouvoir.

L'unité de toutes les forces démocratiques et patriotiques s'impose autour d’un plan unitaire de lutte.

Ses fils doivent être solidaires et déterminés à rejeter en bloc cette forfaiture de MACKY SALL.

Sœurs et Frères membres des mouvements de soutien:

soutenir le candidat du Peuple Karim Wade, c'est rejoindre le front des combattants contre l'injustice , la forfaiture , le banditisme d'État,l'ignominie,le tripatouillage de la Constitution et la modification de l'article L57 du code électoral.

Aussi faudrait- il le rappeler: la résistance au Hold up ,à la Dictature et à l’oppression est légale et légitime .

Engageons nous aux côtés des forces résistantes pour défendre la patrie en danger.

Tous derrière l'opposition à L'ASSEMBLÉE NATIONALE le jour du sacrifice pour dire:

NON ! pour s'opposer à L'ASSASSINAT de la DÉMOCRATIE .

Chers concitoyens

Mobilisons - nous pour le RETOUR du CANDIDAT du PEUPLE

VIVE LE PRÉSIDENT KARIM WADE.

À BAS LE DICTATEUR DEBOUT.

Fait à Dakar le 8 Avril 2018


Références #
Article L.57 (EN VIGUEUR): “Tout Sénégalais peut faire acte de candidature et être élu sous réserve des conditions d’âge et des cas d’incapacité ou d’inéligibilité prévus par la loi”.

Article L.57 (PROPOSÉ):
“Tout Sénégalais ÉLECTEUR peut faire acte de candidature et être élu sous réserve des conditions d’âge et des cas d’incapacité ou d’inéligibilité prévus par la loi”.


Macky Sall veut faire modifier l'article L57 pour que Karim Wade et Khalifa SALL perdent toute possibilité d'être candidats à l'élection présidentielle.

Saliou DIENG