leral.net | S'informer en temps réel

Délestages intempestifs à Vélingara: Les explications de la Senelec face à un calvaire qui fâche

Les moteurs de la centrale électrique de Vélingara ont choisi cette période de forte canicule et le mois de Ramadan, pour tomber en panne, obligeant la Senelec à rationaliser la fourniture du courant en délestant des secteurs à tour de rôle. Tous les responsables de la Senelec de Ziguinchor et de Tambacounda, ont fait le déplacement à Vélingara pour expliquer le noeud du problème et rassurer ses clients de la fin toute proche de leur calvaire.


Rédigé par leral.net le Jeudi 22 Avril 2021 à 10:17 | | 0 commentaire(s)|

Délestages intempestifs à Vélingara: Les explications de la Senelec face à un calvaire qui fâche
La Senelec s’explique: la température affiche 42°C le jour et 38°C le soir à Vélingara. Une forte canicule, s’il en est, en cette période de Ramadan. C’est peu dire que la population en général, les jeûneurs en particulier, ne sont pas à la fête. Pis, 2 moteurs sur la demi-douzaine en place de la centrale thermique de la Société nationale d’électricité (Senelec) qui alimentent tout le département, ont choisi ce moment pour tomber en panne ; rajoutant au calvaire des citoyens de cette localité.

«Avec la reprise des activités économiques post Covid-19, nous espérions relancer notre entreprise en termes de production. Mais voilà que le défaut de courant nous empêche de travailler. Comble de l’irrespect, personne pour annoncer les moments de coupure et les secteurs concernés», s’est plaint Aliou Sané, menuisier-bois établi dans le quartier Sinthiang Houlata de Vélingara.

Les ateliers ne sont pas les seuls à se plaindre. Ousmane Baldé du quartier Thiankang renseigne : «Obtenir un sachet de glace bien congelé est déjà difficile pour les propriétaires d’appareils. Imaginez ce que nous vivons comme difficulté, nous qui n’en possédons pas ! Alors qu’à la rupture du jeûne, on ne pense en premier qu’à boire de l’eau fraîche».

Une situation qui a débuté avec le mois de Ramadan ou quelques jours avant.

Pour rassurer les populations / clients, une forte délégation de la Senelec, zone sud, a fait le déplacement pour une séance d’explications d’une heure dans une radio privée. Il s’agit du délégué de la région sud basé à Ziguinchor Lémou Diallo, du chef de l’Agence régionale de Kolda Ndiack Sarr, du chef de la distribution en poste à Tambacounda et du chef du secteur de Vélingara.

D’ailleurs, pour faire l’émission, il a fallu déplacer les délestages vers une autre zone et isoler le secteur d’implantation de la radio. Pour commencer, le délégué régional a présenté ses excuses à la population, relativement aux désagréments provoqués par les délestages en cours. Toutes les autres personnalités se sont confondues dans les mêmes excuses.

Lémou Diallo a dit : « Ce qui est arrivé, c’est que 2 moteurs en fonction sont tombés en panne presqu’au même moment. Ce qui a provoqué un déficit de 500 kw sur, à peu près, un total de 3 000 kw nécessaires».

Il ajoute : «Les moteurs sont en réparation. Une équipe de Tambacounda est venue en renfort. Ce sera bientôt un mauvais souvenir, peut-être dans 3 jours. Mieux, il y a un plan de dotation du secteur de Vélingara en moteurs en bon état, d’ici le 27 avril. Et les délestages seront définitivement derrière nous ».

Les populations ne demandent pas mieux. Certaines, à l’approche du mois de Ramadan, font un prêt bancaire pour acheter un ou des congélateurs pour se lancer dans la vente de glace. Le sachet peut coûter jusqu’à 400 francs Cfa. Il est acheté par des Gambiens et même des ressortissants des 2 Guinée, installés le long des frontières communes. Malheureusement, des Sénégalais de la localité sont obligés de l’acheter à ce prix ou à se contenter de l’eau chaude du puits.






Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page