leral.net | S'informer en temps réel

Délibéré au 3 janvier: Me Baboucar Cissé y voit «une preuve que la justice n'est pas instrumentalisée»


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Décembre 2018 à 17:40 | | 0 commentaire(s)|

Délibéré au 3 janvier: Me Baboucar Cissé y voit «une preuve que la justice n'est pas instrumentalisée»
La décision de mettre l’affaire Khalifa Sall en délibéré au 3 janvier prochain prouve, si besoin en était, que la justice n’est pas instrumentalisée par l’exécutif.

C’est l’avis de Me Baboucar Cissé, avocat de l’État dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar, qui assène : «Il appartient à la Cour suprême de choisir sa date de délibéré.

Elle aurait pu statuer aujourd'hui, comme elle aurait pu le faire demain ou au mois de janvier ou même au mois de février. C'est à la Cour de fixer la date de l'audience à laquelle elle va vider son délibéré. La décision de mettre l'affaire en délibéré au 3 janvier prouve que l'indépendance de la justice est une réalité au Sénégal
».

La robe noire de poursuivre sa plaidoirie : «Si c'était une affaire politique, la Cour allait délibérer aujourd'hui ou bien au plus tard demain. Toutes les parties ont été entendues. Personne n'a été interrompu.

C'est une preuve que la justice n'est pas instrumentalisée contrairement à ce qu'on a toujours soutenu
». Me Baboucar Cissé s’exprimait au terme de l’audience de ce 20 décembre à la Cour suprême.





seneweb



Cliquez-ici pour regarder plus de videos