leral.net | S'informer en temps réel

Demande de libération d’office : Khalifa Sall abat une autre carte, aujourd’hui


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Septembre 2017 à 13:13 | | 0 commentaire(s)|

Les avocats de Khalifa Sall ne désespèrent pas de voir leur client quitter la prison pour aller retrouver son siège de député obtenu lors des dernières législatives. Dans ce sens, ils retournent aujourd’hui devant la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar, en vue d’obtenir une infirmation de l’ordonnance de rejet rendue contre le maire de Dakar.

Suite à l’élection de Khalifa Sall comme député, ses conseils avaient introduit une demande de libération d’office, en évoquant l’immunité parlementaire de l’inculpé. Leur demande a été rejetée par le juge Samba Sall, au motif que les faits sont antérieures à l’élection. La tête de liste de la coalition Mankoo Taxawu Senegaal a été élu, à l’issue des Législatives du 30 juillet 2017, or il fait l’objet de poursuites depuis mars dernier.

Toujours est-il que le dossier est enrôlé au moment où des voix proches de la majorité et non des moindres, affichent leur soutien à l’édile de la capitale. Parmi celles-ci figure Abdou Mbow. « Je ne souhaite pas la prison à Khalifa Sall, je souhaite qu’il sorte de prison le plus rapidement possible », a déclaré récemment, le député apériste.

Il dit entretenir de « très bonnes relations » avec le maire socialiste et reste confiant en la justice sénégalaise. Son collègue et frère de parti, Moustapha Cissé Lo, a aussi apporté son soutien au maire de Dakar, en début de semaine. « Khalifa Sall, nous le connaissons et nous lui souhaitons que ce qui est meilleur pour lui. Il doit répondre aux accusations. S’il est coupable, qu’il paie et recouvre sa liberté, parce que nous avons besoin de lui », a-t-il déclaré.

L’autre déclaration qui suscite beaucoup d’interrogations, est celle du porte-parole du Parti Socialiste, en marge de la levée du corps de Djibo Ka, Abdoulaye Wilane, qui a plaidé pour la libération de son camarade de parti. « Aujourd’hui, mon plus grand souhait est que Khalifa Sall sorte de prison, vu son statut de parlementaire. Apres être resté plus de six moins en prison, il devrait bénéficier de la présomption d’innocence pour occuper son poste à l’Assemblée nationale », a lancé le maire de Kaffrine.

Loin de s’en arrêter là, il a appelé à une introspection et à une remise en question sur la nécessité de cultiver la paix des cœurs, dans l’espace politique sénégalais. Surtout, a déclaré le socialiste, « depuis qu’il est en détention à la Mac de Rebeuss, Khalifa vit des moments difficiles en prison, suite aux décès conjugués de son frère aîné, de son beau-père, au moment où sa mère est alitée pour cause de longue maladie. Khalifa Sall doit sortir de prison pour une décrispation de l’espace politique », avait-il ajouté avec insistance.

Autant de sorties qui constituent des alertes. Parce que tout simplement, ce scénario se répète à chaque fois qu’une autorité politique se retrouve dans les liens de la détention.


Enquête








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image