leral.net | S'informer en temps réel

Des agents de santé communautaire en situation précaire : des syndicalistes de And Gueuseum menacent d’aller en grève

Le système sanitaire risque d’être paralysé dans les prochains jours si les autorités n’y prennent garde. Ce, à cause de la précarité que vivent les Agents de santé communautaire. La menace émane des responsables de la coalition syndicale «And Gueuseum» qui présidaient une assemblée générale au niveau du Centre de santé Khadimou Rassoul de Diamaguène Sicap Mbao.


Rédigé par leral.net le Dimanche 20 Décembre 2020 à 11:28 | | 0 commentaire(s)|

Des agents de santé communautaire en situation précaire : des syndicalistes de And Gueuseum menacent d’aller en grève
«Nous agents de la santé en colère, nous risquons d’aller, dans les jours à venir, déposer un préavis de grève pour dénoncer la précarité que vivent ces Asc qui sont exploités par un système», menace le porte-parole du jour Sidiya Ndiaye.

Car a-t-il tenu à faire savoir pour se justifier : «Le problème des Asc est devenu un drame national qui risque d’amener la révolte dans le système sanitaire. Parce
qu’aujourd’hui, partout au Sénégal, le système utilise ces Asc comme des animaux qui n’ont aucun droit. Ça, c’est une honte pour l’image de notre pays.»

Parlant des dures conditions de travail et de vie des Asc, le secrétaire général de la Fgts rumine sa colère sur les responsables des Comités de développement sanitaire (Cds) et le mutisme des autorités locales et étatiques sur cette précarité.

«Le système utilise ces Asc comme un bétail par la mise en place de contrats spéciaux pour ne pas payer les Asc qui ont des salaires dérisoires de 17 mille francs. Et cette situation est inhérente à la mauvaise gestion des structures sanitaires pilotées par ces Comités de développement sanitaire (Cds) dont on croyait apporter la rupture, mais qui en réalité se nourrissent dans le dos de ces braves Asc qui n’ont aucun droit.

Car ces Cds sont devenus des pompes à financement qui rongent les Asc». Et pourtant, dénonce encore Sidiya Ndiaye, «ces Asc se battent jour et nuit pour satisfaire les préoccupations des populations ».

La pandémie de la Covid-19 s’est aussi invitée dans les débats au cours de cette assemblée générale. Et là, Sidiya Ndiaye n’a pas manqué de déplorer la discrimination dans les paiements des indemnités entre agents de la santé.

«Il y a eu 02 poids, 02 mesures sur ces paiements des agents de la santé. La discrimination est notoire. On ne peut pas comprendre que l’on paye une catégorie et que l’on lèse une autre partie. C’est ingrat car tous les travailleurs se valent et se sont tous sacrifiés pour une même cause», fustige encore ce responsable de And Gueuseum. Et de poursuivre : «Il y a une injustice à 02 vitesses dans le paiement de ces indemnités sur la Covid-19. L’Etat avait promis que 64 milliards seraient mis à la disposition du Ministère de la Santé pour payer ces indemnités. Mais aujourd’hui, nous avons constaté qu’il y a des gens qui attendent encore. C’est injuste.»

Face à ces manquements constatés, ces syndicalistes de la santé réclament des réformes sur les textes régissant le fonctionnement des Comités de développement sanitaire, le paiement des indemnités sur la Covid-19

« L’As »



Cliquez-ici pour regarder plus de videos