leral.net | S'informer en temps réel

Des factures élevées qui passent du simple au double: Sen’Eau assoiffe et appauvrit les Sénégalais

L’arrivée de Sen’Eau en lieu et place de la Sénégalaise des eaux (Sde) présageait des lendemains meilleurs. Et pour cause, les deux ministres qui se sont succédé à la tête du département concerné, ont vendu aux consommateurs, un projet de grande envergure. Seulement, depuis le lancement de ses activités, la structure qui s’occupe de la distribution du liquide précieux, n'en finit plus d’assoiffer les Sénégalais. Pis, elle les appauvrit avec des factures très salées, qui passent du simple au double.


Rédigé par leral.net le Vendredi 31 Décembre 2021 à 10:03 | | 0 commentaire(s)|

Des factures élevées qui passent du simple au double: Sen’Eau assoiffe et appauvrit les Sénégalais
Que se passe-t-il réellement avec Sen’Eau ?
La question est posée avec acuité puisque les consommateurs ne manquent aucune occasion pour voir si le robinet va couler. Dans plusieurs quartiers de Dakar, le liquide précieux s’y fait rare. D’ailleurs, dans la plupart des cas, ce n’est que le soir qu’ils peuvent remplir des bouteilles, bassines et autres ustensiles.

S’il est vrai que des efforts ont été fournis pour une bonne distribution de l’eau, avec la réalisation d’infrastructures, il est aussi avéré que tout ne tourne pas rond. Pendant plusieurs jours, des quartiers entiers continuent de vivre une pénurie d’eau. Pis, dans certaines localités, l’eau qui doit être incolore et inodore, est rougeâtre, noire et, est accompagnée par une odeur qui prouve une véritable absence de qualité. En clair, Sen’Eau ne finit pas d’assoiffer des Sénégalais.

L’autre difficulté réside dans la cherté des factures. Dans plusieurs foyers, le constat est fait. Les factures passent du simple au double. Du double au triple. Pour se dédouaner, l’on insiste souvent sur des fuites qui pourraient expliquer un tel fait. Seulement, des familles ont dû casser des carreaux, effectuer les vérifications nécessaires sans voir la plus petite fuite.

Des dépenses de plus puisqu’il faut encore débourser de l’argent pour refaire sa cour, son mur, entre autres. Actuellement, personne ne peut donc expliquer cette forte inflation constatée dans le secteur de l’eau. De 50.000 à 100.000 FCfa ! Et plus encore ! Rien que pour payer une facture d’eau qui, au Sénégal, ne dépassait jamais un certain seuil.

Il y a tout juste quelques jours, un citoyen a brandi une facture de près de 794.000 FCfa pour une maison de deux étages où il vit avec sa famille. Au niveau de la direction de Sen’Eau, l’on cherche tous les moyens possibles pour essayer de donner des explications alambiquées. L’on insiste très souvent sur le compteur, l’augmentation du débit d’eau. Il est clair qu’à ce rythme, Sen’Eau va appauvrir des consommateurs, dont l’écrasante majorité tire le diable par le bout du poil de la queue.






Tribune


Titre de votre page Titre de votre page