leral.net | S'informer en temps réel

Désormais taxés à 25%: Les cubes de bouillons seront plus "salés" pour les Sénégalais

Au Sénégal, ils sont présents dans la plupart des cuisines. Les bouillons alimentaires seront désormais taxés à 25%. C’est une nouvelle disposition instituée par la Loi de Finance Rectificative sur le budget 2021. Le texte a été adopté lors du dernier Conseil des ministres. La mesure fait partie de la riposte budgétaire pour faire face à la pandémie de Covid-19. Reste à savoir si elle va chambouler les habitudes, fait savoir Rfi.


Rédigé par leral.net le Mardi 22 Juin 2021 à 08:12 | | 4 commentaire(s)|

Dans un pays de plus de 16 millions d’habitants, la mesure fiscale va rapporter gros, même si un bouillon coûte vingt-cinq (25) francs. Selon le ministère des Finances, avec cette mesure, 25 milliards de francs Cfa devraient rentrer dans les caisses de l'État, soit environ 38 millions d’euros. Cela concerne les variétés comme Maggi, Jumbo, Tem Tem ou encore Joker.

L’exposé de la loi ne mentionne pas les effets nocifs des bouillons alimentaires sur la santé, mais rappelle leur composition : sel, exhausteurs de goût, ou encore matières grasses. Pour ces clients, la nouvelle taxe est une bonne chose et c’était mieux avant : « Avant, nous prenions du sel et poisson fumé », raconte un client. « On a entendu que ça donne beaucoup de maladies. Personnellement, on veut manger le plat d’hier, ce que nos vieilles femmes cuisinaient sans bouillon. Ça change », témoigne un autre.

Tous les petits cubes seront soumis à la nouvelle taxe spécifique, qu’ils soient locaux ou importés.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page