leral.net | S'informer en temps réel

Détection de nouveaux talents : La fédération sénégalaise d’athlétisme expérimente le concept « Beach athlète »

La fédération sénégalaise d’athlétisme a lancé ce week-end, le concept « Beach athlète ». L’initiative, découlant des activités de la ligue d’athlétisme de Dakar, consiste à sensibiliser et, à détecter des talents sur les plages. Ledit projet, disent-ils, lancé dans la capitale sénégalaise, sera transporté dans les zones où il y a des plages, tels St Louis, Mbour, Ziguinchor etc. Les initiateurs, munis des kits d’athlétisme, vont exploiter les terrains sablonneux des autres localités du pays pour y détecter des talents.


Rédigé par leral.net le Dimanche 9 Septembre 2018 à 16:15 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
L’athlétisme sénégalais manifeste une volonté de sortir du cadre fermé des enceintes des stades pour toucher la grande masse de jeunes, disposant d’énormes potentialités ou aptitudes physiques. Ainsi, la fédération sénégalaise, s’est engagée à cette période estivale, à travers son concept beach athlète, à sensibiliser et, à détecter des talents au niveau des différentes plages du pays. « Le beach athlète est un concept de sensibilisation, la détection de jeunes talents au niveau des plages. Ce projet rentre dans le cadre des activités de la ligue de Dakar. Le concept est de la fédération sénégalaise d’athlétisme. Il s’agit précisément d’une idée du président de la fédération sénégalaise d’athlétisme, Sarah Wally. Ce dernier, a instruit la mise en œuvre du projet. C’est pourquoi, nous avons démarré aujourd’hui, nos activités à la plage de Cambérène », a expliqué le président de la ligue de Dakar, Bara Thiam.

Les jeunes, constate-t-on, envahissent les différentes plages du pays pendant les vacances. Donc, la fédération estime que cette période, coïncidant avec la trêve des activités de l’athlétisme pour une durée de 3 à 4 mois est le meilleur moment. « Nous avons constaté que la saison se termine très rapidement et que nous avons 3 à 4 mois de trêve. Les athlètes ne font pratiquement rien. Aujourd’hui, nous avons mis ce projet en place pour permettre aux jeunes d’aller vers des performances. Au Sénégal, il a été constaté que les jeunes fréquentent les plages en période estivale. Et, il y a énormément de potentiels athlètes. Sûrement, c’est le meilleur moment de les sensibiliser sur les différentes disciplines de l’athlétisme. L’idéal est de les permettre de connaître et de découvrir davantage l’athlétisme qui est un sport passionnant », précise-t-il.

Sous ce registre, le président de la ligue a signalé les prochaines activités dans le cadre de ce programme, devant durer un mois. L’expert a révélé que le reste des activités se fera dans les prochains week-ends, à la plage Malibou et Bceao de Yoff. « Le projet va durer un (1) mois. Samedi prochain, on sera à la plage de Malibou et le samedi suivant, à la plage Bceao de Yoff. Ainsi de suite, jusqu’ à la fin du mois du mois de septembre. Nous voulons juste, capter le maximum de jeunes. Ceux qui sont dans cette plage-là, ne seront peut-être pas ailleurs.

Le choix est fait pour donner la chance à tous les jeunes et dénicher un effectif considérable de potentiels compétiteurs. L’athlétisme se pratique durant toute l’année dans l’enceinte des stades. Aujourd’hui, nous sommes loin de ces stades pour donner la chance aux jeunes. Mais aussi, réveiller le talent caché en eux 
», relève-t-il.

Ainsi, les techniciens de la fédération, à pieds d’œuvre étaient de plein fouet dans  les différents exercices, regroupant un effectif de 35 jeunes. Ces derniers, en phase de sensibilisation, précédant, celle de la détection, cherchent tout bonnement, à susciter l’engouement à travers les différentes séances de l’athlétisme. « Après l’exploitation des données, nous allons voir, s’il y a un potentiel à capter. Ceux retenus seront intégrés dans des clubs et, ils auront des encadreurs qui les permettront d’augmenter leurs performances. Cette détection va certainement, aider à accroître le nombre d’athlètes et peut-être, offrir de futurs champions », a espéré le président de la ligue.

Beaucoup de jeunes, découvre-t-on, ne voyant de l’athlétisme qu’à travers la télévision, ne fréquentent pas les stades. Devant ce constat, les fédéraux restent d’avis que, c’est à l’athlétisme d’aller vers eux, pour dénicher les potentiels talents.

Développement du potentiel technique de l’enfant

Les dirigeants de la fédération sénégalaise d’athlétisme semble prendre la bonne option avec ce nouveau concept de « beach athlète ». Réussir la diversité des épreuves, proposées aux candidats, pourrait démontrer à suffisance que les sélectionnés, seront en mesure d’être des compétiteurs dans l’athlétisme. « Très rapidement, on peut voir les prédispositions de l’enfant dans les disciplines de l’athlétisme. Nous cherchons à proposer un cadre d’expression aux enfants qui fréquentent la plage. Ce cadre consistera à améliorer le capital de la santé et permettre à ces derniers de s’épanouir. En plus de cela, la fédération va en profiter », renseigne le Directeur technique de la fédération sénégalaise d’athlétisme, Papa Serigne Diène.

L’homme de l’art  promet que la fédération va exploiter les données recueillies pour prendre les meilleurs afin de les pousser vers les sports de performances. Il y a des activités, retient-il, qui vise le développement du potentiel technique de l’enfant. « Nous allons prendre d’autres jeunes qui se sont exprimés à travers les sports d’équipes. Ces jeunes peuvent être détectés sans pour autant les évaluer. Evidemment, les jeunes retenus seront bien encadrés et orientés vers les sports de compétition. Et, ils peuvent valablement devenir des compétiteurs », souligne-t-il.

A retenir que la Fyuédération sénégalaise d’athlétisme a tablé sur différentes disciplines de l’athlétisme. Et, les 35 jeunes, regroupés à la plage de Cambérène se sont rivalisés d’ardeurs sur du sprint, de la lancée accroupie, du saut en longueur. Ces futurs athlètes ont aussi, expérimenté la formule 1, empruntée du kit athlétisme. Il s’agit d’un exercice, offrant à l’enfant des aptitudes à faire des courses avec obstacles et du sprint avec changement de direction.
 
O WADE Leral