Leral.net - S'informer en temps réel

Dionne : « Je demande à Wade de chercher une chaise pliante, un chapelet et un livre coranique pour se consacrer à Dieu »

Rédigé par leral.net le Vendredi 28 Juillet 2017 à 11:11 | | 0 commentaire(s)|

Dionne : « Je demande à Wade de chercher une chaise pliante, un chapelet et un livre coranique pour se consacrer à Dieu »
Alors qu’Abdoulaye Wade a déclaré haut et fort qu’il ne se retirera pas de la scène politique, le Premier ministre Mahammed Dionne persiste à lui demander de prendre sa retraite et d’aller se reposer et de consacrer son temps à Dieu.
 
Dernier tournant des campagnes législatives. L’engouement des candidats investis a atteint son paroxysme. La mobilisation devient de plus en plus forte.
La plupart des candidats ont choisi la capitale pour boucler en beauté leur campagne avant les échéances du 30 juillet prochain. C’est à l’image du Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne.
 
Après avoir sillonné l’intérieur du pays, le Chef du Gouvernement est, depuis, mercredi à Dakar. Hier, il s’est rendu aux Parcelles Assainies, fief du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et non moins tête de liste de la coalition Benno Bokk Yaakaar à Dakar.
 
 Les deux, accompagnés par leurs alliés tels que Dr Malick Diop, Zahra Iyane Thiam, Zator Mbaye, entre autres, ont parcouru les rues et les ruelles de la capitale pour convaincre davantage les populations à voter pour eux le jour du scrutin. Partout où ils sont passés, ils ont drainé des foules composées le plus souvent de jeunes et de femmes. Après cette randonnée, la caravane s’est dirigée au siège d’Amadou Ba.
 
Ici, le Premier ministre a pris la parole pour s’adresser aux nombreux militants qui étaient sur les lieux. Le Chef du Gouvernement n’a pas dérogé à la règle. Il a encore lancé des piques dans le jardin de l’ancien Président de la République, par ailleurs, tête de liste nationale de la coalition Gagnante/Wattu Senegaal.
 
Selon lui, Me Abdoulaye Wade se fatigue pour rien. Car, les Sénégalais ne voteront jamais pour quelqu’un à qui ils ont confié pendant 12 ans les rênes de ce pays et qui est revenu pour être député. « Donc, je demande à notre Gorgui de chercher une chaise pliante, un livre coranique et un chapelet pour se consacrer à Dieu », raille Mahammed Dionne sous les applaudissements etles coups de sifflets des militants.
 
 « Si on gagne tous les départements du Sénégal sans gagner Dakar, cela nous ferait mal » Poursuivant son propos, il fait savoir que si le pape du Sopi a refusé de se reposer après que Macky Sall l’a envoyé à la retraite, c’est parce qu’il ne pense qu’à son fils.
 
 « Tout ce qu’il est en train de faire, c’est pour aider Karim Wade », renchérit le Premier ministre. Qui, très optimiste, estime que la coalition Benno Bokk Yaakaar a déjà remporté le scrutin du 30 juillet prochain. « Nous savons que nous remporterons ces élections. Mais, si on gagne tous les départements du Sénégal sans gagner Dakar, cela nous ferait mal. Donc, continuons à travailler dans l’unisson comme nous l’avons fait depuis le début.
 
Ainsi, notre victoire sera beaucoup plus éclatante », a déclaré celui qui accuse Mankoo Taxawu Senegaal et la coalition Gagnante/Wattu Senegaal de « bande de comploteurs ».
 
« Ces coalitions dont les noms commencent par Mankoo regroupent des comploteurs. Ils ne sont pas animés par le développement du pays. Ils sont mués par leurs intérêts personnels », attaque-t-il. « Amadou Ba estle maitre incontesté de Dakar » Revenant sur la forte mobilisation qui lui a été réservée par les militants du ministre de l’Economie, de Finances et du Plan, le chef du Gouvernement affirme que « le Président de la République n’a pas tort de choisir Amadou Ba comme tête de liste de Byy à Dakar ».
 
Car, justifie-t-il, « cette mobilisation est exceptionnelle. Elle atteste qu’Amadou Ba est le maitre incontesté de Dakar. Le président a fait un bon choix ». Prenant la parole à la suite de Mahammed Dionne, l’argentier de l’Etat a d’emblée remercié ses militants.
 
Ensuite, il a soutenu que le Premier ministre va mettre en œuvre tous les engagements qui ont été pris durant la campagne. Il a également salué l’esprit positif dans lequel ils ont battu campagne. « Parcelles, c’est Benno », déclare-t-il.

Aliou Diouf (Libération)


Leral Titre de votre page