leral.net | S'informer en temps réel

Diop Decroix sur les députés «faussaires»: «L’an dernier, c’était des faux billets, cette année c’est des passeports diplomatiques, l’année prochaine ce sera…»

Pour Mamadou Diop Decroix, le Sénégal ne sera jamais épargné de scandales du genre (faux billets et passeports diplomatiques) tant que le mal n’est pas soigné à la racine. À Darou Moukhty où il présidait un meeting initié par Aj/Pads et son coordonnateur Pape Ndiaye, le leader politique a précisé n’avoir jamais cautionné ces manières de faire.


Rédigé par leral.net le Vendredi 15 Octobre 2021 à 10:10 | | 0 commentaire(s)|

Diop Decroix sur les députés «faussaires»: «L’an dernier, c’était des faux billets, cette année c’est des passeports diplomatiques, l’année prochaine ce sera…»
«Tant que le système reste le même, ces trafics de passeports diplomatiques et de faux billets ne s’estomperont jamais. C’est à la racine qu’il faut aller chercher le mal. Que l’immunité parlementaire des députés soit enlevée, qu’ils soient jugés ou même emprisonnés, cela ne résoudra pas le problème». Mamadou Diop Decroix de penser surtout que l’année prochaine, un autre scandale pourrait faire jour.

Interpelé sur la violence en Casamance, entre les militants d’Ousmane Sonko et de Doudou Kâ, il se voudra ferme. Pour lui, le terrain politique n’accepte que les débats d’idées à la place des coups de poing.

«L’État est le responsable de la sécurité des populations. C’est de sa responsabilité. En politique, la violence n’a pas sa raison d’être». L’entretien qu’il a accordé à la presse, en marge du meeting, lui permettra aussi d’évoquer le cas Guy Marius Sagna.

À ce propos, il a précisé que la solution n’est pas de l’envoyer en prison. «Un activiste comme Guy Marius Sagna ne devrait pas être en prison, mais il devrait être écouté parce qu’il ne fait que répercuter les doléances des gens mécontents. Il doit être davantage écouté que persécuté. Ce qu’il fait, c’est utile.»







Tribune


Titre de votre page Titre de votre page