leral.net | S'informer en temps réel

Dossier Cheikh Tidiane Gadio et Patrick Ho: Une rocambolesque affaire de... trafic d’armes

Dans un document de 32 pages transmis au tribunal du District Sud de Manhattan, les procureurs américains accusent Patrick Ho, l'ex coaccusé de Cheikh Tidiane Gadio d'avoir au delà de la corruption de dirigeants africains, entretenu un réseau de trafic d'armes qui aurait profité au Qatar, à la Libye, au Sud Soudan ( alors sous embargo) en 2015 mais aussi à l'Iran sous sanctions américaines. Le même rapport, qui cite l'ancien ministre sénégalais des affaires étrangères, atteste que Ho avait promis de fournir des armes à Idriss Deby, le président du Tchad, déjà éclaboussé par un cadeau de deux millions de dollars (1,1 milliards de F Cfa).


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Octobre 2018 à 08:53 | | 0 commentaire(s)|



Le Tribunal du district Sud (Manhattan) a encore rejeté la demande de libération de Patrick Ho, l’ex-accusé de Cheikh Tidiane Gadio, poursuivi pour corruption et blanchiment d’avoir soudoyé des dirigeants africains, en échange de faveurs pour le conglomérat chinois spécialisé dans l’énergie, CEFC.

La Cour a rejeté sa demande liberté sous caution, en attendant le procès dans le fond, prévu le 5 novembre prochain.
Ainsi, les procureurs américains ont communiqué aux juges un document explosif de 32 pages dans lequel, ils justifient leur opposition à la demande de mise en liberté provisoire de Ho. La juge Loretta Preska estime que les faits évoqués sont très graves. Au-delà même des faits de corruption, les procureurs américains révèlent dans le document que le mis en cause a entretenu, via un intermédiaire, dont le nom n’a pas été communiqué, un trafic d’armes qui a bénéficié, en 2015, au Qatar, à la Lybie et Sud Souda.

Le même rapport atteste qu’il avait promis d’appuyer une requête d’Idriss Deby pour une assistance militaire chinoise au Tchad dans le cadre de la lutte congre Boko Haram à la suite d’un pacte de corruption.

Plusieurs mails, versés dans le dossier, s’appuient sur ces accusations d’une extrême gravité. Dans l’un des courriels en date d’avril 2015, Patrick Ho propose, ainsi à l’intermédiaire d’arranger une vente d’arme pour le Qatar. « Le Qatar a besoin de nouveaux jouets en toute urgence. Leur chef vient en Chine et nous espérons lui donner de bonnes nouvelles ».

Selon toujours les procureurs américains, Cheikh Tidiane Gadio qui a accepté de témoigner contre Ho après un accord, leur a révélé que ce dernier lui a affirmé que «CEFC peut trouver des armes et des équipements militaires au Tchad en échanges de contrats pétroliers »

D’ailleurs, dans un mail, l’ancien chef de la diplomatie sénégalaise lui demande : « penses-tu que CEFC peut intervenir auprès de l’Etat chinois pour avoir, en urgence et dans la confidentialité, un appuie militaire significatif pour notre ami (Ndrl : Idriss Deby) qui s’est engagé dans la bataille de sa vie contre les démons de Boko Haram ? Patrick Ho de répondre : « j’accorderai la plus haute attention à cette requête »

Un autre mail en date de 2014 montre comment Patrick Ho comptait aider l’Iran, sous sanctions américaines, à se faire livrer des armes.

Source: Libération



Cliquez-ici pour regarder plus de videos