leral.net | S'informer en temps réel

Dossier Oumar Watt: La France soupçonnée d’avoir exfiltré les témoins français

La France n’est pas restée les bras croisés dans cette affaire Oumar Watt, où un de ses soldats, en l’occurrence Mike Teiho, a été inculpé et placé sous mandat de dépôt. Si l’on en croit une source fiable, les 4 autres soldats français, qui étaient avec Mike Teiho et qui devaient être entendus à titre de témoins, ont quitté le pays, se soustrayant ainsi à l’action de la justice. Ce, au moment où le juge s’apprêtait à les entendre avant de boucler son dossier.


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Décembre 2018 à 11:55 | | 0 commentaire(s)|

Dossier Oumar Watt: La France soupçonnée d’avoir exfiltré les témoins français
Les proches et avocats de Oumar Watt, qui s’inquiétaient du traitement de l’affaire en prenant en compte la pression éventuelle de la France, étant donné que cela implique des soldats français, n’avaient apparemment pas tout à fait tort. Même si on ne peut pas parler de pression française devant le Doyen des juges d’instruction, les autorités françaises semblent adopter une attitude tendant à tirer d’affaire leurs concitoyens.

Et comment ! Selon une source fiable, le juge d’instruction a presque bouclé son enquête, mais il l’a fait sans les camarades français de Mike Teiho, le soldat français inculpé dans l’affaire et qui a été placé sous mandat de dépôt. Le magistrat instructeur, qui a entendu les parties concernées, a voulu auditionner les 4 autres soldats français qui étaient présents au moment des faits. Mais, il n’a même pas aperçu leurs ombres.

Qu’est-ce qui s’est passé ? Selon notre interlocuteur, les autorités françaises ont juste extirpé du Sénégal leurs concitoyens, qui étaient en fin de mission. Ils sont ainsi soustraits à l’action de justice. Le magistrat instructeur, selon nos sources, a écrit aux autorités militaires françaises pour demander des informations sur leurs éléments qui devaient être entendus en qualité de témoins, mais ces dernières ont soutenu qu’elles n’arrivent pas jusqu’à présent à les localiser. Une attitude suspecte des autorités militaires françaises, qui ne convainquent pas les proches de Oumar Watt de leur sincérité.

Cette affaire remonte au mois de septembre dernier. Oumar Watt, qui était en boîte avec des amis, a été attaqué par les soldats français alors qu’il prenait la défense d’une cousine avec qui il était. Il a été malmené, selon lui, par Mike Teiho qui l’a roué de coups. Le jeune homme, qui a sombré dans le coma, a finalement atterri à l’hôpital. Pendant ce temps, le Procureur, saisi de l’affaire, ouvre une information et confie le dossier au Doyen des juges d’instruction. Mike Teiho est livré au magistrat instructeur qui lui notifie son inculpation et son placement sous mandat de dépôt.

Les proches de Oumar Watt, qui déplorent l’attitude de l’hôpital, vont aussi avoir un regard méfiant sur la justice quant au traitement du dossier. Ils redoutent l’influence de la France qui pourrait chercher à tirer d’affaire ses soldats. Si Mike Teiho est toujours en prison, ses camarades, quant à eux, sont aujourd’hui sortis de l’auberge, si l’on croit notre interlocuteur, pour avoir été exfiltrés hors du pays.






Les Echos



Cliquez-ici pour regarder plus de videos