leral.net | S'informer en temps réel

Élections Locales: Adama Faye accuse son beau-frère, Macky Sall, de corrompre ses mandataires

Adama Faye est revenu à la charge. Au cours d’un point de presse, dans les locaux de sa permanence, Adama Faye n’a pas raté son beau-frère, Macky Sall. Selon le chef de file de la coalition «Défar Sa Gox», le président de la République a tenté de corrompre ses mandataires pour, dit-il, en faire des «Djibril Ngom». À l’en croire, certains ont cédé et d’autres sont restés dignes.


Rédigé par leral.net le Samedi 11 Décembre 2021 à 10:00 | | 0 commentaire(s)|

Élections Locales: Adama Faye accuse son beau-frère, Macky Sall, de corrompre ses mandataires
Adama Faye n’a pas mis de gants pour charger le président de la République, Macky Sall. Le premier nommé a accusé son beau-frère et le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome, qu’il accuse d’user de tous les moyens «illégaux» pour faire bloquer ses listes.

«L’État central, le pouvoir est en train de nous bloquer, de nous créer des problèmes de la façon la plus sordide et la plus injuste dans ce Sénégal, qu’on dit petit par la taille mais grand par les hommes. Depuis la création de notre coalition le 1er octobre et depuis que le pouvoir a été informé de notre existence, notifiée dans plus de 490 communes du Sénégal, les actions de sabotage, de blocage par le Président Macky Sall et ses affidés ont été d’une intensité sans commune mesure», a dénoncé Adama Faye. Le beau-frère du Président ne s’est pas arrêté en si bon chemin.

Selon lui, des Préfets ont refusé de prendre la notification de la Coalition «Défar Sa Gox». Et ceci, ajoute-t-il, sur ordre de leur supérieur, le ministre de l’Intérieur. «Depuis ce jour également, le Président Macky Sall et quelques membres de son gouvernement, de son cabinet, qui ont pris leurs téléphones pour appeler quelques mandataires de notre coalition à qui ils ont demandé de laisser la liste ‘Défar Sa Gox’ moyennant des sommes d’argent. Des 10 millions par-ci, des 7 millions par-là…».

Adama Faye poursuit : «Il y en a même qui ont obtenu leurs premiers postes, d’autres des promesses, d’autres sont partis avec lui en France, lors de son dernier voyage. Ils ont quand même réussi à en détourner un grand nombre. Ils ont eu la chance de rencontrer des ‘Djibril Ngom’. Mais heureusement, il y a des personnes dont la dignité ne sera jamais à vendre, qui sont des hommes et des femmes de valeurs».






Tribune


Titre de votre page Titre de votre page