leral.net | S'informer en temps réel

Émigration irrégulière: Des policiers sénégalais en Allemagne, pour rapatrier plus de 700 compatriotes

Des policiers vont séjourner en Allemagne, à partir d’aujourd’hui jusqu’au 14 mars prochain. Leur mission va consister à identifier les compatriotes qui sont en situation irrégulière, pour les rapatrier. Il s’agit d’une exigence de l’État allemand.


Rédigé par leral.net le Samedi 27 Février 2021 à 08:54 | | 0 commentaire(s)|

Émigration irrégulière: Des policiers sénégalais en Allemagne, pour rapatrier plus de 700 compatriotes
Le couperet est tombé sur la tête de 700 compatriotes qui vivent actuellement en Allemagne. Selon les informations du journal « EnQuête », le gouvernement sénégalais, à travers son ministère de l’Intérieur, a discrètement envoyé un groupe de policiers en Allemagne. Ces agents de la Direction de l’automatisation des fichiers ont pour mission d’identifier des Sénégalais sans papiers et demandeurs d’asile dans ce pays, afin de procéder à leur rapatriement. Ils devraient y séjourner, dit-on, du 26 février au 14 mars prochain.

Les identifications vont concerner des personnes qui vivent au pays d’Angela Merkel depuis 7 ans au plus et n’ont pas de papiers en bonne et due forme. Leur nombre tourne autour de 700 personnes.

Ces compatriotes, soutiennent les interlocuteurs d’« EnQuête », avaient reçu de l’actuel président de la République, la promesse de régler leur situation. Ils soulignent que les Allemands ont demandé à l’État sénégalais de venir chercher ses fils, parce qu’eux ne sont pas en mesure de le faire. Car beaucoup parmi les compatriotes concernés, ne circulent pas avec leur vraie identité. Ce qui rend la tâche difficile aux autorités allemandes.

Il y a un fichier électronique d’identification. Si une bonne date de naissance n’y est pas inscrite, ce serait difficile de retrouver cette personne, en cas de soucis. Puisque le gouvernement a été changé, donc, un accord a été signé entre les deux Etats, à travers les ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères, pour traquer ces personnes. Le travail va démarrer avec ceux qui sont dans les prisons’’, avancent les mêmes sources.

Ces dernières demandent de la prudence aux limiers en charge de cette mission, afin de ne pas commettre l’erreur de rapatrier un compatriote qui n’est pas concerné.

Une fois les d’identifications faites, les agents sénégalais vont rentrer au pays. De là, ils vont remettre la liste de toutes les personnes identifiées aux Allemands. Ainsi, les autorités allemandes vont, à leur tour, déclencher la chasse, en les trouvant, soit chez eux ou dans les prisons, et les mettre dans un vol à destination du Sénégal. C’est un processus qui dure un mois au plus. Mais le souci qui se pose, est qu’il y a un grand nombre de Sénégalais qui sont dans cette situation. Mais les Allemands ne parviennent pas à les identifier. C’est la raison pour laquelle l’Etat ne doit pas les aider à le faire. Il doit avoir la pédale douce.

Qu’il les laisse régler cette question. Ils ne pourront pas le faire, d’ailleurs. Ce n’est pas à eux de les identifier. On a peur qu’il joue le jeu. On risque de voir, dans les prochains jours, un vol plein de Sénégalais forcés de rentrer
’’, préviennent les sources du quotidien.

“Même s’ils sont en situation irrégulière, ce n’est pas au Président de les expatrier’’

Ces interlocuteurs attendent des autorités du pays qu’elles respectent les règles. Autrement dit, de faire une bonne identification de ceux qui sont dans les prisons et, pour le reste, de laisser aux Allemands le soin de régler cette question. Ce serait, selon eux, un désastre, si toutes ces personnes sont rapatriées.

Ce n’est pas la première fois qu’ils viennent ici pour ce genre de travail. Mais généralement, ils ne font pas plus de cinq policiers. Une fois sur place, ils vont travailler de concert avec des agents de l’ambassade.

Nous leur demandons de faire doucement, car les personnes qu’ils comptent rapatrier, sont des pères de famille. C’est une question morale, d’éthique. Ils ne savent pas comment ces gens-là ont fait pour venir en Allemagne. Même s’ils sont en situation irrégulière, ce n’est pas au Président de les expatrier.

Ce n’est pas joli, surtout pour quelqu’un qui a fait six à sept ans ; un bon jour, on vous force à rentrer ; c’est dur. Même si nos autorités n’ont pas de solution, elles ne doivent pas aider les Allemands à traquer des Sénégalais dans le but de les rapatrier
’’, considèrent-ils.

Ils révèlent aussi qu’il s’agit là d’une vieille doléance de l’Etat allemand. Mais l’ambassade du Sénégal, dit-on, n’a jamais donné de suite à cela. C’est la raison pour laquelle, depuis un an, il y a eu des tractations qui n’ont pas eu les effets escomptés chez les Allemands.

« Ce n’est pas une demande du Sénégal, mais une exigence de l’État allemand. C’est à cause de cela qu’une identification s’impose. Pour rapatrier une personne, à défaut d’avoir des papiers, il faudra des laissez-passer. Avec ces derniers, ils pourront les embarquer dans un avion pour les amener de force au Sénégal. Il faut que nos autorités ne cèdent pas, mais je pense que c’est qui risque d’arriver’’, se désolent-ils.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page