leral.net | S'informer en temps réel

Entretien avec Abdoulaye Cissokho, alias Prince: Le ''crack" des promoteurs se dévoile !

Il n’a du reste rien à envier à Balla Gaye 2, Eumeu Sène, Modou Lô ou encore Tapha Tine… au regard de sa forte corpulence. Prince, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est un lutteur raté. Mais rapidement, ce jeune loup aux dents longues s’est consacré à ses études qui l’ont mené après le Baccalauréat, dans différents instituts de formation de référence de ce pays. Ce petit-fils de Soudioulou Cissokho effectue son come-back dans le milieu de la lutte, cette fois-ci en tant que promoteur. Entretien


Rédigé par leral.net le Mardi 25 Juin 2013 à 10:00 | | 3 commentaire(s)|

Entretien avec Abdoulaye Cissokho, alias Prince: Le ''crack" des promoteurs se dévoile !
Qui est Prince ?

Je m’appelle Pape Abdoulaye Cissokho connu sous le sobriquet de Prince. Prince est un jeune baye Fall, talibé mouride. Etudiant-commerçant-businessman. J’ai grandi aux Parcelles Assainies unité 7. J’ai eu à fréquenter des écoles telles que Yalla Suur-En de Sacré-Cœur, Itecom et Bem Dakar. Je suis l’Administrateur général de PABC Events et El Hadj Malick Diop est mon associé. Ce label travaille dans le domaine de l’événementiel que ça soit dans la lutte entre autres formes de manifestations.

Pourquoi vous appelle-t-on Prince ?

On m’appelle Prince par ce que je suis le petit fils de feu Souboulou Cissokho, ancien roi de la Kora. Il fut mon grand-père. Je suis aussi l’homonyme du défunt Prince Cissokho, décédé il y a deux ans.

Peut-on dire que Prince est l’intellectuel des promoteurs de lutte ?

(Rires) Non, ça serait trop dire. J'ai en tout cas fréquenté ces écoles. Je suis un petit gosse, un jeune célibataire calme dans son coin.

Vous voulez dire que vous n’êtes pas un mauvais garçon ?

(Rires) Non ! Je suis un Baye Fall. Je suis un jeune célibataire sérieux dans mon coin.

Qu’est-ce qui vous a motivé à être promoteur de lutte ?

J’ai grandi dans ce milieu. Je veux dire que j’ai des amis qui sont actuellement des lutteurs dans l’arène. Je veux citer entre autres Modou Lô, Moussa Dioum, Zoss, on a grandi ensemble aux Parcelles Assainies. Je pratiquais ce sport avec eux on allait ensemble aux entraînements. Je suis un lutteur raté en quelque sorte si on peut le dire comme ça. C’est après constat que mes collaborateurs m’ont proposé d’être promoteur de lutte puisque je m’y connais bien. Car, j’ai eu à travailler avec beaucoup de promoteurs dont Aziz Ndiaye. C’est ainsi qu’est né ce projet.

Pourquoi avez-vous quitté Aziz Ndiaye ?

Il n'y a eu rien. Sachez qu’Aziz Ndiaye est et demeure un maître et moi, je suis éternellement son élève. Ainsi va la vie, il faut juste le comprendre ainsi, il y a rien entre Aziz Ndiaye et moi. D’ailleurs, on entretient de très bonnes relations.

Depuis quand êtes-vous officiellement promoteur de lutte ?

Je suis à ma première année. Pour la saison de lutte en cours, j’ai eu à me faire remarquer avec beaucoup d’affiches. La date du 10 mai dernier marque mes premiers pas dans l’arène. Lors de cette première journée, j’ai organisé le duel Moussa Dioum/Ameth Déme. La deuxième journée à été tenue le 14 juin dernier durant laquelle Diène Kairé s’est opposé à Pape Mbaye. La troisième est prévue pour le 3 juillet prochain, Ousmane Diop va en découdre avec Modou Awa et Modou Diatta de Yoff fera face à Pape Tine de Pikine, Sandika

En attendant la fin de cette saison en cours, avez-vous gagné ou perdu en organisant ces combats ?

Nous sommes des opérateurs économiques. Nous ne pouvons pas perdre en organisant ces affiches. On ne peut pas dire qu’on a gagné à 100% mais dans l’ensemble c’est un bilan positif que nous tirons de cette saison.

Cela veut dire que vous organiserez de grandes affiches la saison prochaine ?

Oui, je prépare pleinement la saison prochaine. Déjà, j’ai Baye Mandione dans mes plans. Il va, au mois de février prochain, en découdre avec Boy Niang 2. Celui-ci vient de signer un contrat hier (jeudi) avec moi. Il a aussi empoché au même titre que Baye Mandione les 37% de son cachet. Il avait à choisir entre cinq lutteurs que sont entre autres Zoss, Gouye-Gui, Boy Niang, Ama Baldé. Pour la saison à venir, je compte monter des grandes affiches. Mais il faut que j’aie des sponsors, des partenaires pour pouvoir organiser des grandes affiches.

Ce combat Baye Mandione/Boy Niang vous a-t-il coûté une fortune ?

Bien sûr ! J’ai dû débourser beaucoup d’argent pour ficeler ce combat mais je ne peux pas vous dire le montant. Tout ce que je peux vous dire c’est que les deux lutteurs ont empoché chacun 37% de leur cachet pour ce duel prévu au courant du mois de février 2014.

Quelle est la place du Bamba Feep dans l’arène ?

Je suis talibé mouride. Je suis talibé de Serigne Modou Kara Mbacké. Nous lui avons dédié le drapeau et comme il a mis en place une fondation qui s’appelle Bamba Fepp, Bamba Partout, Bamba merci, il nous a donné le Ndiguel de donner le nom de ce drapeau à cette fondation. Ce drapeau n’est pas celui de Serigne Touba comme beaucoup le pense. C’est diamétralement opposé. Ce drapeau est de la Fondation Bamba Feep, Bamba Partout, Bamba Merci et non de Serigne Touba. Nous savons tous que Serigne Touba n’a jamais lutté et n’a demandé à personne d’aller lutter. C’est quelque chose que nous savons tous. On a entendu beaucoup de gens en dire n’importe quoi, peut-être qu’ils sont simplement ignorants. Le Ndigël est de Serigne Modou Kara, mais ce n’est pas le drapeau de Serigne Touba. C’est le drapeau de la fondation Bamba Feep, Bamba Partout, Bamba Merci.

Les recettes de ce combat seront alors versées à la Fondation Bamba Feep, Bamba Partout, Bamba Merci ?

Non ! Non ! Le but c'est juste lui dédier ce drapeau mais pas verser les recettes à cette fondation. En tout cas, nous sommes des talibés. Et Ndigël, talibés, Adiya sont l'apanage de cette appartenance. Mais dans ce domaine bien précis, c’est notre travail.

A part ce Ndigël, Serigne Modou Kara vous a-t-il soutenu financièrement ?

Tout ce que je peux vous dire c’est qu’il (Serigne Modou Kara) est comme un papa pour nous. Nous sommes des talibés de Serigne Touba, nous sommes des talibés de Serigne Modou Kara. Nous sommes amis avec son fils, il est notre marabout.

Pourquoi n’organisez-vous pas le duel Juan/Boy Nar, tant attendu par les amateurs de lutte ?

Boy Nar est sous contrat avec Moustapha Guèye. Sa licence est au Cng. Je ne peux pas faire combattre un lutteur qui est déjà sous contrat. Il y a au moins 10.000 lutteurs dans l’arène. Je peux en choisir pour monter des combats choc.

Que pensez-vous de la violence dans l’arène ?

Je suis contre la violence dans l’arène. Je la condamne sous toutes ses formes dans l’arène. Et, je ne pense pas qu’il y aura des actes de violence dans mes manifestations. Car, je ne cesse d'exhorter les lutteurs avec lesquels j'ai signé un contrat à la bannir. Ainsi, j' appelle tous les lutteurs, supporters et amateurs à s’insurger contre elle. Et je prendre l'engagement de ne plus signer avec tout lutteur qui sera à l’origine de la violence.

Etes-vous satisfait du travail abattu par vos collaborateurs ?

Oui, je remercie l’ensemble de mes collaborateurs. Je remercie au passage tous ceux qui de près ou de loin m’apportent leur soutien pour la réussite de ce projet. Je remercie surtout les marabouts tels que Serigne Modou Kara Mbacké, son fils Cheikh Mbacké, Aly Cissé, Mame Ansou Niang, etc. Je donne une mention spéciale à l’ensemble des travailleurs du site Leral.net.

Entretien réalisé par Tapa Tounkara (www.leral.net)



1.Posté par Fan de Prince le 25/06/2013 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un vrai battant

2.Posté par DERICK le 25/06/2013 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

waaaaaaaa prince tu as fait BEM dakar en quel anéeee hanaaaaaa c'est des cours du soir

3.Posté par Prince le 25/06/2013 17:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Va demander à Mme Diop et les étudiants du Bachelors marketing..... Hâter

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Cliquez-ici pour regarder plus de videos