Esclavage en Libye : Macron parle de "crimes contre l'Humanité"

Le chef de l'État dénonce avec la plus grande fermeté la vente aux enchères de migrants à leur passage en Libye. La France a demandé une réunion "expresse" du Conseil de sécurité des Nations unies.


Rédigé par leral.net le Mercredi 22 Novembre 2017 à 17:32 | | 0 commentaire(s)|

Emmanuel Macron n'a pas mâché ses mots, ce mercredi 22 novembre, pour qualifier la vente de migrants africains comme esclaves en Libye, révélée par la chaîne américaine CNN.

"La dénonciation par la France est sans appel" et il faut que "nous puissions aller beaucoup plus loin pour démanteler les réseaux" de trafiquants, a ajouté le président après une rencontre à l'Élysée avec le président de la Guinée et de l'Union africaine, Alpha Condé.

Plus tôt, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé que la France avait demandé une réunion "expresse" du Conseil de sécurité des Nations-Unies au sujet de la vente de migrants africains comme esclaves en Libye

"La France a décidé ce matin de demander la réunion expresse du Conseil de sécurité des Nations-Unies pour aborder cette question. Elle le fait comme membre permanent du Conseil de sécurité, elle a la capacité de le faire et nous le faisons", a-t-il souligné devant l'Assemblée nationale.




AFP