leral.net | S'informer en temps réel

Espionnage électronique: Comment fonctionne le logiciel Pegasus ?

Ce logiciel Pegasus, développé par l’entreprise israélienne NSO Group, permet d'en récupérer les messages, photos, contacts et même d'écouter les appels de son propriétaire.


Rédigé par leral.net le Samedi 24 Juillet 2021 à 09:40 | | 1 commentaire(s)|

Espionnage électronique: Comment fonctionne le logiciel Pegasus ?
L’entreprise NSO Group qui prend les noms de ses co-fondateurs N, de S et de O, pour Niv Carmi, Shalev Hulio et Omri Lavie, a été créée en 2009, et s’est imposée en dix ans comme le leader de la surveillance téléphonique. Son logiciel de surveillance Pegasus est très discret quand il s’infiltre dans le smartphone.

Une fois installé dans un smartphone, que ce soit un iPhone ou un Android, Pegasus ne permet pas seulement d’écouter les appels passés et reçus par les téléphones qu’il infecte.

A l’époque des messageries chiffrées, les écoutes téléphoniques n’offrent qu’un intérêt relatif. Le logiciel va beaucoup plus loin, en permettant d’absorber tout le contenu d’un téléphone : photos, courriels, contacts, SMS et même les messages échangés par le biais d’applications sécurisées telles que Signal ou WhatsApp.

Il dispose, par ailleurs, de quelques fonctionnalités à la James Bond, comme la possibilité d’activer, à distance, le micro du téléphone.

Contrairement à la plupart des outils de cyber-surveillance, Pegasus n’a été conçu ni par un pirate informatique isolé ni par des agents d’un service d’espionnage russe, américain ou chinois. Il s’agit du produit phare d’une entreprise privée, NSO Group, que cette dernière a déjà vendu à une quarantaine d’Etats dans le monde.

Cette société israélienne – l’enquête menée par “Le Monde” et Forbidden Stories démontre qu’elle a mis entre les mains d’Etats - s’est imposée en quelques années comme la figure de proue de la très secrète industrie de la surveillance numérique.

WhatsApp a déposé plainte fin octobre 2019, devant une cour fédérale aux Etats-Unis, contre une société israélienne spécialisée dans les logiciels d’espionnage. La messagerie chiffrée, qui appartient à Facebook, accuse NSO Group de l'avoir piratée pour surveiller une centaine de personnes dans le monde.
Parmi elles, des activistes rwandais vivant hors du pays.
Enquete



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page