Exclusion des rebelles du Parti socialiste : Le plan de riposte des ‘’khalifistes’’


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Janvier 2018 à 10:59 | | 0 commentaire(s)|

« La guerre au Parti socialiste ne fait que commencer ». Cette confidence d’un proche du député-maire de Dakar résume l’état d’esprit qui anime les ‘’khalifistes’’, dont la rébellion au sein de la formation de feu le président-poete, Léopold Sédar Senghor, a été "matée" par la résolution prise, samedi dernier, par le bureau politique (BP) des verts.

Selon des sources, les partisans de Khalifa Sall qui rejettent leur exclusion du PS, de même que celle de leur mentor n’entendent pas baisser les bras. Ils ont pris la ferme décision de faire face à ce qu’ils considèrent comme de la ‘’diversion’’ d’Ousmane Tanor Dieng et compagnie qui, selon eux, sont minoritaires dans le parti susmentionné.

Plus que jamais déterminés à faire triompher les valeurs du socialisme et à ‘’bouter le président Macky Sall hors du pouvoir en 2019’’, les ‘’khalifistes’’ sont sur le pied de guerre. Ils n’envisagent nullement de quitter le PS, quitte à croiser le fer avec la direction des socialistes devant la justice, pour la manifestation de la vérité.

En dehors du combat politique qu’ils comptent intensifier pour la libération de l’ancien maire de Grand-Yoff qu’ils qualifient de ‘’prisonnier politique’’, les ‘’socialistes des valeurs’’ vont poursuivre leurs tournées et rencontres d’animation en vue des prochaines joutes électorales, notamment la présidentielle.

Le mouvement ‘’Khalifa président’’ bientôt lancé

Toujours dans leur plan de riposte, ils ont mis en place des instances parallèles. D’ailleurs, ils ont tenu hier, au siège de ‘’Mankoo Taxawu Senegaal’’, à Sacré-Cœur, un bureau politique. C’était en présence de plusieurs responsables, à l’image Barthelemy Dias, Madiop Diop, Aminata Diallo…

Lors de cette session du BP tenu par les ‘’khalifistes’’, il a été question de méthode et d’organisation pour mieux occuper le terrain. Tous les orateurs qui se sont succédé, ont insisté sur l’impérieuse nécessité d’une meilleur organisation pour relever, de manière plus efficiente, les défis. Des propositions concrètes ont été faites dans ce sens.

A en croire ces interlocuteurs, Madiop Diop, premier magistrat de la commune de Grand-Yoff, a tenu un discours de guerrier et a plaidé pour l’unité dans les rangs des partisans de Khalifa Sall.

Aminata Diallo a abondé dans le même sens, soulignant qu’Ousmane Tanor Dieng ne peut pas les exclure du PS.
Il faut signaler que, d’après des sources, la mise en place d'un comité central du Parti socialiste des valeurs est prévu dans le courant du mois de janvier, en prélude à la mise en place d’un grand mouvement, dont l’objectif sera de porter le député-maire de la ville de Dakar, à la magistrature suprême en 2019. Ladite structure devrait être dénommée ‘’ Khalifa président’’.




Vox populi