leral.net | S'informer en temps réel

Faible enregistrement des déclarations de naissance au Sénégal


Rédigé par leral.net le Mercredi 9 Juin 2021 à 11:14 | | 0 commentaire(s)|

Les Sénégalais n’ont pas encore le reflexe des déclarations de naissance, décès ou autres actes d’état-civil. La révélation est de la Direction du développement du capital humain (DDCH) du ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération.

Elle a présenté hier l’étude sur les déterminants socioculturels du faible enregistrement des faits d’état-civil, lors d’un atelier de partage, en collaboration avec le réseau des parlementaires pour la population et le développement (RPPD) et l’appui du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP).

Les résultats révèlent des taux importants de non-enregistrement des naissances, de mariages et surtout, de décès. Cette situation est causée par l’éloignement des centres d’état-civil, la disponibilité du personnel, entre autres facteurs bloquants. La région de Kaffrine est la plus touchée. Le Directeur de la DDCH, Assane Ndiaye, annonce une campagne de sensibilisation des populations parce que sans un acte d’état-civil, on est presque inexistant.






L'As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page