leral.net | S'informer en temps réel

Far West à Liberté VI Baraque : le neveu de Félix Sanchez, patron de l’Imprimerie du Midi, tire sur tout ce qui bouge


Rédigé par leral.net le Mardi 13 Juin 2017 à 08:47 | | 0 commentaire(s)|

Far West à Liberté VI Baraque : le neveu de Félix Sanchez, patron de l’Imprimerie du Midi, tire sur tout ce qui bouge

 
Le neveu de Félix Sanchez, patron de l’Imprimerie du Midi, Alexandre Mendez est en garde-à-vue au commissariat de Dieuppeul depuis samedi dernier. Dans les habits de Billy The Kid, il a transformé Liberté VI Baraque en Far-West pendant plusieurs minutes, atteignant par balles un vieil homme qui traversait...
 
Libération est en mesure de révéler que les populations de Liberté VI Baraque ont passé samedi dernier une soirée très mouvementée. Dans un contexte mondial de lutte contre le terrorisme, certaines d’entre elles se sont planquées dans leurs maisons quand les...coups de feu se sont mis à retentir. Pendant plusieurs minutes, le nommé Alexandre Mendez, membre de la grande famille Sanchez qui contrôle l’Imprimerie du Midi, s’est mis dans les habits d’un Billy The Kid en transformant le quartier en Far-West.
 
 En effet, Mendez a garés a voiture devant un groupe de jeunes avant de dégainer son arme et de tirer surtout ce qui bouge. D’ailleurs, une des balles a atteint un vieux qui traversait. Ce dernier a été opéré en urgence, mais sa vie n’est pas en danger. Mais qu’est-ce qui s’est passé dans la tête d’Alexandre Mendez ?
 
Placé en garde-à-vue depuis samedi soir au commissariat de Dieuppeul, le concerné a expliqué que le groupe de jeunes avait donné des coups à sa voiture, alors qu’il était avec un ami. C’est après avoir déposé ce dernier qu’il est revenu sur ses pas pour solder ses comptes avec ceux-ci qui, selon lui, étaient armés de pierres.
 
 En tout cas, cette affaire risque de lui coûter cher. Non seulement, il a failli tuer un vieil homme, mais il ne possédait pas un permis de port d’arme comme l’ont constaté les policiers qui doivent le présenter au Procureur, ce jour. Cette affaire pose une fois de plus le problème des armes légères qui circulent.

Cheikh Mbacké Guissé








Hebergeur d'image