Leral.net - S'informer en temps réel

Fatick : Dionne réconcilie Mbagnick Nidaye, Matar Bâ et Cheikh Kanté

Rédigé par leral.net le Mardi 25 Juillet 2017 à 13:02 | | 0 commentaire(s)|

L'Unité est enfin scellée entre responsables apéristes du département de Fatick. Le docteur Cheikh Kanté, les ministres Matar Bâ et Mbagnick Ndiaye, la main dans la main, debout sur l’estrade, ont su dépasser les divergences. Et dépassionner le jeu politique. Ils ont, sur initiative du Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dione, surtout mis de côté leurs egos , en acceptant que la seule constante du Benno, reste Macky Sall. Et que c’est lui qui cherche une majorité qualifiée à l’Assemblée nationale, et nulle autre personne.

Vers les coups de 15h30, hier, au moment où la délégation du Premier ministre s’introduisait dans le périmètre communal, la tension était palpable. Elle se lisait sur presque tous les visages. La ville est bruyante. Elle déborde d’énergie. Chaque leader a sa «milice» prête à tout broyer sur son passage. Piétons, motos Jakartas et grosses cylindrées se disputent la chaussée. C’est la guerre des pancartes, affiches et banderoles fièrement brandies par les militants de camps adverses. On se regarde en chiens de faïence. Le service d’ordre et la garde rapprochée du PM jouent des coudes et font des pieds et des mains pour assurer une bonne couverture au patron.

De la route nationale à la sortie de la ville ‘en direction de Ndahonga) le trottoir est peuplé de monde. Les gens vibrent au rythme du Macky. Ils sautillent, crient, chantent et quelquefois même, esquissent quelques pas de danse. Une joie du Fatickois lambda qui contraste nettement avec la guerre larvée que se livrent les camps, tous de l’Alliance pour la République, pour le leadership local. Au bout du compte, le cortège du porte-drapeau de Benno, se fraie un passage pour rejoindre son point de chute.

Mais ce n’est pas encore la fin du calvaire. Les militants et leurs leaders, envahissent l’auberge Malango, quartier général de Mahammed Dione et sa troupe. Le Premier ministre dans la foulée, prend en audience commune Matar Ba, Cheikh Kanté et Mbagnick Ndiaye. A l’arrivée, les angles sont arrondis. Kanté et Bâ embarquent même dans une seule et même voiture pour rallier le méga meeting départemental. La population applaudit et semble pousser un ouf de soulagement en voyant l’image.

Au terrain des Hlm, bondé de monde, les orateurs semblent se passer le mot. Tout le monde appelle à l’union des forces et des cœurs. Si pour le Président du Conseil départemental, 'quelles que soient les divergences, Fatick donnera une majorité au chef de l’Etat", Cheikh Kanté qui lui emboîte le pas, révèle que «la seule constante dans l’histoire, reste Macky Sall. Il n’y a aucune ambigüité entre le ministre Makhtar Bâ et moi-même».

Le ciel qui devenait de plus en plus menaçant, précipite les opérations. C’est à peine si Dionne arrive à finir son speech que de fines gouttelettes d’eau s’échappent.

Outre l’unité retrouvée dans la cité de Mame Mindis, le meeting a permis d’insister sur le désenclavement total de la région par le bitumage du réseau routier. «Grâce au Président Macky et à son gouvernement, les routes Fatick-Niakhaar, Fatick-Bambey, Fatick-Gossas, Fatick-Foundiougne, Fatick-Diaoulé et Sokone-Kaolack ont toutes été goudronnées», rappelle le ministre Mbagnick Ndiaye.
 


Leral Titre de votre page