leral.net | S'informer en temps réel

Fatou Thiam déballe sur Guirassy : "Le 15 février, il m’a invitée à le rejoindre dans…"


Rédigé par leral.net le Samedi 24 Novembre 2018 à 15:03 | | 0 commentaire(s)|

L’ancienne députée libérale Fatou Thiam vilipende Moustapha Guirassy. Elle révèle qu’il y a quelques mois seulement, Guirassy voulait l’enrôler dans une entité qui devait rejoindre le président de la République.

«Monsieur Moustapha Guirassy cherche à se faire une santé politique et attaque à outrance le président de la République, ce qui ne saurait prospérer.En effet, je porte à la connaissance de cet opportuniste, que le 15 février 2018 à 20h35mn, on a eu un échange devant le portail de l’IAM (Ndlr : institut africain de management, une école dirigée par Guirassy), et il m’invitait à le rejoindre dans un groupe qui était en négociation avec le Président Macky Sall. Il était absolument convaincu que ce dernier méritait amplement un second mandat et m’avait fait comprendre qu’il jouait cartes sur table», a révélé Fatou Thiam.

Non sans se poser des questions. «Qu’est-ce qui s’est passé entre-temps pour que ce monsieur devienne subitement virulent envers ce régime?», demande-t-elle. Et de donner la réponse : «peut-être qu’il est déçu, parce qu’il pensait que c’était une occasion pour se remplir les poches et négocier des postes». Mais selon Fatou Thiam, le président de la République n’était pas dans sa logique. Aussi, martèle-t-elle, «Guirassy doit savoir qu’il a une vision archaïque de la politique».

Après Moustapha Guirassy, Fatou Thiam s’attaque à Abdoul Mbaye. « Quant à Monsieur Abdoul Mbaye, qui prône l’avènement d’un nouveau type de dirigeants, je pense que la démence frappe à sa porte. Il oublie que le plus grand scandale financier du siècle porte sa signature avec l’argent de Hissène Habré...», cogne-t-elle. Et l’alliée du Président Sall ne s’arrête pas en si bon chemin. « Cet homme qui a insulté les députés à l’intérieur de l’Hémicycle, est mal placé pour tenir un tel discours», dit-elle.

L’ancienne députée libérale souligne, en outre, que le leader d’Act « qui taxait Karim Wade et tous les leaders du Pds d’être des pilleurs des ressources publiques qui devaient passer à la guillotine, a fait un virage à 180°pour se rapprocher du clan Wade à des fins électoralistes».

Mieux, elle note que c’est ce même Abdoul Mbaye, alors Premier ministre, qui «chantait au quotidien les louanges du Président Macky Sall», qui se fait «aujourd’hui, son plus grand pourfendeur». Et pour la couche finale, la patronne du mouvement Alur affirme que Abdoul Mbaye «demeure fondamentalement le Premier ministre le plus incompétent de toute l’histoire politique du Sénégal».







Les Echos



Cliquez-ici pour regarder plus de videos