leral.net | S'informer en temps réel

Fédération départementale PDS de Thiès : Les responsables accusent le parti de «manque de considération»

Pendant que ça rouspète de partout à propos des investitures pour les prochaines législatives, les libéraux de Thiès donnent de la voix. « Depuis un certain temps, on assiste à un manque notoire de considération vis-à-vis des responsables de la Fédération départementale du Parti démocratique sénégalais (PDS) de Thiès », s’est plaint le responsable libéral Sidy Ndiéguene, candidat malheureux de la coalition « Wallu Sénégal » à la mairie de Thiès Nord, aux dernières élections territoriales.


Rédigé par leral.net le Samedi 14 Mai 2022 à 10:19 | | 0 commentaire(s)|

Selon lui, malgré le manque d’accompagnement, Thiès demeure une base politique très solide du parti de l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade, avec 36 765 voix acquises aux dernières Locales.

Ce qui veut dire, souligne-t-il, que désormais, au niveau national, la Fédération départementale de Thiès reste la deuxième force électorale du parti, derrière le département de Pikine. Ce, au sortir des dernières élections locales du 23 janvier dernier. Le responsable s’offusque du fait que malgré cette performance, ils sont absents de toutes les instances de décision du parti, comme c’est le cas au niveau de la commission nationale des opérations préélectorales.

Le petit-fils de Cheikh El Hadji Ahmadou Barro Ndiéguene relève le fait que, sur la liste nationale de ce parti, ne figure aucun responsable thiessois. Ce qui, à ses yeux, est une aberration qui les rend furieux. Le guide religieux, ancien 1er adjoint au maire de la commune de Thiès-Nord, fait remarquer que, même pour la désignation des candidats pour la liste départementale, le parti a décidé de ne pas tenir compte de leur point de vue. Ce qu’il considère comme un manque de sérieux et de rigueur, sur pas mal de décisions prises par le parti.

Il pense que si l’ambition reste toujours la reconquête du pouvoir avec leur candidat Karim Meïssa Wade, il va falloir changer de fusil d’épaule parce que la démarche adoptée actuellement, mènerait les libéraux droit au mur. Pour terminer, M. Ndiéguene préconise que l’effort et le mérite soient récompensés au sein du Parti démocratique sénégalais (Pds). Ce n’est pas Mayoro Faye, l’emblématique porte-parole de cette formation, qui dira le contraire…







Le Témoin


Titre de votre page Titre de votre page