leral.net | S'informer en temps réel

Fespaco: vers le clap de fin du festival de cinéma de Ouagadougou

Clap de fin ce samedi sur le 25ème Fespaco, le plus grand festival de cinéma africain. Le président ivoirien Alassane Ouattara est attendu à Ouagadougou pour participer à la cérémonie de clôture du festival dont la Côte d'Ivoire est l'invitée d'honneur. Le public attend désormais la cérémonie de clôture et surtout la remise des prix, dont l'Etalon d'or de Yenenga, la plus haute récompense du festival. Retour sur les favoris de la compétition.


Rédigé par leral.net le Samedi 4 Mars 2017 à 13:18 | | 0 commentaire(s)|

Parmi les 20 films en compétition cette année au Fespaco, peu se détachaient du lot. Favori du public comme des journalistes, Wulu, le premier film, très réussi, du Malien Daouda Coulibaly, raconte -façon thriller- l'ascension d'un jeune de Bamako, devenu caïd du trafic de drogue en Afrique de l'Ouest.

Frontières d'Apolline Traoré - , l'un des trois films burkinabè en compétition, suit le périple en taxi brousse, de deux commerçantes, de Dakar jusqu'à Lagos. Il pourrait bien valoir a ses deux actrices Naky Sy Savane et Amélie Mbaye un prix d'interprétation.

Autre actrice d'exception, Vero Tshande Beya, révélée dans Félicité, le portrait d'une mère courage de Kinshasa. Un film musical, lyrique, vibrant, qui pourrait bien aussi valoir à son auteur le Franco-Sénégalais Alain Gomis un grand prix, voire l'Etalon d'or.

A signaler aussi, dans une édition qui a fait la part belle aux femmes fortes, l'Alliance d'or  de Rahmatou Keïta, magnifique portrait d'une jeune fille de l'aristocratie nigérienne.

source:RFI




Cliquez-ici pour regarder plus de videos