leral.net | S'informer en temps réel

Financements de la DER à Podor: «Podor va mal» épingle la gestion d’Aïssata Tall Sall

Aïssata Tall Sall est dans le viseur du mouvement «Podor va mal». Sa gestion de la mairie irrite Lamine Bâ et ses camarades. Face à la presse lundi, le coordonnateur du mouvement a accusé la municipalité de Podor d’utiliser les financements de la Délégation à l’entrepreneuriat rapide (Der), à des fins strictement politiciennes.


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Juin 2021 à 09:24 | | 0 commentaire(s)|

Financements de la DER à Podor: «Podor va mal» épingle la gestion d’Aïssata Tall Sall
«Ce qui nous révolte, c’est que dans le cadre d’un meeting politique, la maire a brandi les financements de la Der. Elle a dit qu’elle a reçu des financements pour financer les femmes et les jeunes. C’est après investigation que nous nous sommes rendu compte que c’étaient des financements de la Délégation à l’entrepreneuriat rapide DER. Nous rappelons à la maire, que les financements de la Der ne devraient pas être brandis comme argument politique. Parce que la Der ne concerne pas un parti politique ou un mouvement politique. Cela concerne tous les Sénégalais et de toutes les obédiences», a laissé entendre Lamine Ba.

Très remonté, il ajoute même que c’est un militant et responsable des jeunes du mouvement «Osez l’avenir» de Me Aïssata Tall Sall, qui a été choisi pour gérer le crédit. «C’est lui qui a été choisi comme agent de crédit alors que ce poste devrait faire l’objet d’un appel à candidature. Parce que la Der concerne tous les jeunes de Podor. Si c’est un jeune du mouvement «Osez l’avenir» de Me Aïssata Tall Sall, Maire de Podor, il y aura forcément une discrimination par rapport aux autres citoyens», accusent les responsables du mouvement «Podor va mal», qui interpellent l’administrateur de la DER pour qu’il mette fin aux agissements de la municipalité de Podor.

Comme si cela ne suffisait pas, il indique qu’il existe un conflit d’intérêts manifeste. Puisque, souligne Lamine Bâ, la fille d’Aïssata Tall Sall travaille au niveau de la Der. «Forts de cela, nous pouvons affirmer sans risque de nous tromper qu’il y a des conflits d’intérêts et des suspicions que nous ne comprenons pas», se fait entendre le coordonnateur du mouvement «Podor va mal», qui soutient qu’ils auront des problèmes dans certaines zones comme Ndioum et Guédé.

A propos de la mairie de Podor, Lamine Bâ a indiqué qu’il n’hésitera pas à soutenir le meilleur profil au niveau de la commune de Podor. «Parce que, d’après mes investigations et calculs, Me Aissata Tall Sall ne fait plus l’affaire. Et ce qu’elle n’a pas pu réaliser en 12 ans, ce n’est pas en 5 ans qu’elle le fera. Sinon, si nous trouvons un profil idéal à l’image de Racine Sy, président du Mouvement «Alsar», le mouvement «Podor va mal» n’hésitera pas à le soutenir», se positionne M. Bâ.

Il dit craindre que le mouvement «Fouta Tampi» et d’autres organisations contestataires, soient l’occasion pour certains «marchands d’illusions» comme les leaders politiques de l’opposition, de s’engouffrer dans la vague et faire de la récupération politique au Fouta.





L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page