leral.net | S'informer en temps réel

Fonds alloués aux acteurs de la culture urbaine: le financement du match Rappeurs/ Mbalaxmen fait polémique


Rédigé par leral.net le Mercredi 24 Mai 2017 à 18:37 | | 0 commentaire(s)|

Les 300 millions de francs Cfa alloués aux acteurs de la culture urbaine par l’Etat font déjà jaser. En effet, le match de football Rappeurs contre Mbalaxmen, initié par le groupe Da Brains, a été retenu parmi les projets financés par le Fonds de développement des cultures urbaines (Fdcu). Une pilule amère que certains acteurs comme Pape Sidy Fall, animateur de rap, n’arrive pas à digérer. Il fustige non seulement la répartition, mais il estime que certains projets plus fiables ont été laissés en rade.

Au total, 38 projets ont été retenus pour bénéficier du Fdcu à hauteur de 300 millions de FCFA, dont le match de gala entre Rappeurs/ Mbalaxmen, qui met certains acteurs de rap en rogne.

Selon l’animateur de l’émission «Aaru Mbad» sur la 2sTv, Pape Sidy Fall, «il y a d’autres projets structurants qui méritent davantage ces fonds, qu’un simple match de gala».

L’acteur des cultures urbaines de décrier la non-transparence dans la répartition de ces fonds.
A l’en croire, il connait des artistes qui ont des projets plus fiables que ce match entre Rappeurs et Mbalaxmen. Pendant ce temps, au ministère de la Culture, on maintient toujours le flou.

Interpellé lors de sa visite dans la capitale du Baol pour les besoins du festival «Kay Rap» de Diourbel, le conseiller technique du ministre de la Culture a évité la question et a renvoyé les journalistes aux documents.

«Les critères sont dans le document qui a été distribué et il faut se documenter comme tout bon journaliste. Le match Mbalaxmen contre Rappeurs est une activité», a-t-il laissé entendre.

Poursuivant sur la même lancée, il a ajouté que «pour le moment, les gens n’ont signé que des conventions et des fonds n’ont pas été distribués. Cela fera l’objet d’un bilan. Il faut attendre le moment et ne pas se fonder sur des rumeurs».

Pour sa part, Bakhaw du groupe Da Brains, membre organisateur du match Rappeurs/ Mbalaxmen, de répondre: «ceux qui critiquent ce financement n’ont jamais eu de bons rapports avec nous».

Ainsi, il se veut clair: «Il n’y a pas que le match de football dans ce projet. Il y a d’autres volets beaucoup plus important. La polémique sur la répartition des fonds est inutile, conclut-il dans "l’Observateur".

Pressafrik



Cliquez-ici pour regarder plus de videos