leral.net | S'informer en temps réel

Forte prévalence à Mbour: Hypertension artérielle et diabète inquiètent

Au Sénégal, 25 à 30% de la population sont hypertendus. Du fait d’une alimentation et d’une hygiène de vie malsaine, l’hypertension et le diabète sont devenus des problèmes de santé publique, qui révèlent une prévalence de 30%.


Rédigé par leral.net le Jeudi 10 Juin 2021 à 10:14 | | 0 commentaire(s)|

Forte prévalence à Mbour: Hypertension artérielle et diabète inquiètent
A l’initiative du mouvement départemental des séniors du PUR, 300 patients ont été dépistés gratuitement de ces deux affections souvent associées. Dr. Souleymane Faye, responsable santé de cette journée médicale, a invité les Sénégalais à avoir le réflexe du contrôle du taux de glycémie.

Le week-end dernier, plus de 300 personnes ont été enregistrées pour bénéficier des consultations médicales gratuites initiées par le mouvement du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur).

Parmi les dépistées, plus de 90 personnes souffrent d’hypertension artérielle ou de diabète, ce qui fait une prévalence de 30%. Entre les aliments très salés et/ou très sucrés, la consommation excessive de graisse et d’huile, la sédentarité, certaines personnes s’exposent souvent et peuvent développer l’hypertension ou le diabète.

Deux maladies qui prennent des proportions alarmantes au Sénégal et dans le monde en général. « Ces deux maladies sont des tueurs silencieux. On a constaté que 25% développent des signes. La majeure partie des Sénégalais en souffrent. Au Sénégal on mange gras, sucré, salé.

Maintenant même les jeunes traînent avec ces maladies. Les deux maladies ont une corrélation. Si on a l’hypertension, c’est fort possible qu’on développe le diabète. J’invite les populations à aller souvent vers les structures de santé pour contrôler leur taux de sucre, entre autres
», a indiqué Dr. Souleymane Faye, responsable santé de la journée, membre de la jeunesse du Parti de l’Unité et du Rassemblement (Pur).

« On dépiste pour une meilleure prévention. Il est important que les anciens soient mieux pris en compte. Il faut qu’on travaille pour les entretenir. Toute personne âgée de 18 ans et plus, doit être considérée comme hypertendue si la systolique dépasse 140 millilitres de mercure et la diastolique 90 millilitres de mercure.

Soit 14/9. Si on a 130 pour la systolique, la tension est normale. Elle est, également, normale si la diastolique est à 80. Mais, si l’un d’entre eux dépasse cette fourchette, on est hypertendu
», a expliqué Dr. Faye, qui invite la population à ne pas attendre que la maladie soit là pour se soigner.

.D’après Oumar Ndiaye Samb, responsable départemental du mouvement des Seniors du Pur, le Médecin-chef de district sanitaire de Mbour leur a confié que ces deux maladies tuaient plus que le Coronavirus.

« Ces maladies tuent silencieusement et affectent beaucoup de personnes. Le Médecin- chef du district sanitaire de Mbour, Dr. Malomar nous a dit que ces deux maladies tuaient plus. Quand il n’y a pas de santé, il ne peut pas y avoir de développement. La santé est au début et à la fin de toute chose », déclare-t-il. M. Samb conseille par ailleurs aux personnes de faire beaucoup de marche et de surveiller leur alimentation.

Cette journée consacrée aux personnes âgées a été instruite par le guide religieux du PUR, Serigne Moustapha Sy. Elle a enregistré la participation de jeunes qui sont venus se faire dépister. Il faut noter que cette journée s’est déroulée simultanément dans plusieurs communes du département.





Le Témoin



Cliquez-ici pour regarder plus de videos