leral.net | S'informer en temps réel

Fouille présumée de la gestion de Mimi Touré: Les raisons pour lesquelles Idy veut faire un état des lieux, selon l’autre version…

Après les révélations selon lesquelles Idrissa Seck a envoyé ses hommes pour fouiller la gestion de son prédécesseur à la tête du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), Aminata Touré, des agents de l’administration de l’institution nient et parlent d’un état des lieux demandé par l’ancien maire de Thiès, avant son installation.


Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Novembre 2020 à 17:22 | | 0 commentaire(s)|

Fouille présumée de la gestion de Mimi Touré: Les raisons pour lesquelles Idy veut faire un état des lieux, selon l’autre version…
Prévue pour jeudi prochain, l’installation du nouveau président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) à la tête de l’institution, va se faire après une longue attente, caractérisée d’«incidents», avec l’absence de cérémonie de passation de service entre Idrissa Seck et son prédécesseur Aminata Touré.

La marche du patron de Rewmi vers son fauteuil est également accompagnée d’informations distillées sur la place publique, dont il est difficile de distinguer le vrai du faux. Dans sa parution d’hier, le quotidien «L’Observateur» a annoncé que l’ancien maire de Thiès a envoyé ses hommes pour fouiller la gestion d’Aminata Touré. Selon nos confrères, il a pris cette décision car cette dernière devait faire le point de la situation et lui laisser les documents avant de partir, ce qu’elle s’est gardée de faire.

Mais des sources administratives au sein du CESE ont tenu à préciser que le verbe «fouiller», n’est pas le terme qui sied. Elles affirment la main sur le cœur que leur nouveau boss n’a jamais envoyé des experts en gestion, audit, finance et vérification de comptabilité, pour une fouille. En revanche, défendent-elles, Idrissa Seck veut faire un état des lieux tout simplement.

«Il a été relayé dans la presse une certaine ‘’chasse aux sorcières’’ suite à la notification de cessation de service de certaines personnes au niveau du CESE. Ils vont jusqu’à faire état de prétendues ‘’fouilles’’ qui seraient opérées dans la gestion de la présidente sortante.

Par ailleurs, il est important de préciser qu’il n’en est absolument rien. Nous devons battre en brèche tous ces propos malintentionnés. Le Président entrant n’a reçu de la part de son prédécesseur aucune information sur les plans administratif et financier, ni document de passation de services détaillés, formels et signés.

Le Président entrant a, en conséquence, demandé à ses services d’établir un état des lieux complet, qui servira aussi de situation de référence
», précisent-elles.






« L’As »



Cliquez-ici pour regarder plus de videos