Front électoral: Les affaires Karim Wade et Khalifa Sall divisent les partis

A peine né, le Front électoral va-t-il exploser ? Si l’on se fie aux déclarations de Madièye Mbodj de Yonnu ascan wi, les 14 partis membres de cette entité nouvellement créée, ne parlent pas le même langage. Notamment sur les affaires Karim Wade et Khalifa Sall, que certains membres de ce groupe posent comme préalables à la participation au dialogue engagé par le président de la République.


Rédigé par leral.net le Mercredi 22 Novembre 2017 à 16:02 | | 0 commentaire(s)|

Front électoral: Les affaires Karim Wade et Khalifa Sall divisent les partis
« Cette demande de l’affaire Karim Wade comme préalable, ne nous agrée pas.  C’est le point de vue de ceux qui sont avec Karim Wade et qui ont leur motivation et leur raison pour poser ce problème-là, en termes de préalable. Mais, ça n’engage que ceux qui sont dans cette dynamique-là.  Ceux qui sont avec Khalifa Sall posent les conditions de sa libération.  Donc, il faut différencier. Quand quelqu’un parle en son nom, il dit ce qui l’engage, ce qui l’intéresse, il dit sa perspective. C’est son droit le plus absolu », a-t-il dit, sur Rfm.

Il estime que tout doit être discuté. «Si on veut se mettre ensemble, on ne peut pas imposer aux autres, son propre point de vue. Là, on discute et c’est par consensus qu’on retiendra le contenu que nous allons apporter à la table des négociations, le format de ce dialogue et le sort des conclusions que nous voulons réserver à ce dialogue», suggère Madièye Mbodj.

Se voulant plus précis, M. Mbodj souligne : «les conditions, c’est d’abord créer la confiance. S’il n’y a pas de confiance, il n’y a pas de dialogue. En 1992, on a abouti à un code électoral consensuel parce qu’un cadre a été mis en place. Piloté par une personnalité que tout le monde estimait suffisamment neutre pour pouvoir bénéficier de la confiance de tous. Nous  devons le remettre sur la table. Une fois que le cadre est en place, qu’on définisse. Tout doit être clair en termes de cadre de dialogue, de pilotage de ce cadre et du sort des conclusions issues de cette rencontre », a-t-il fait savoir.




Leral.net